Bienvenue sur le site du

                                                           CEPOB

                               

Le Club Les statuts Le comité

 

Centre d'Etude et de Protection des Oiseaux, Bienne et environs

DERNIERE OBS DU MOIS :

 

 

OBSERVATIONS AU FANEL
Le 12 juin 2017

Voici quelques instantanés de la vie animale dans ce lieu agréable et intéressant, même « quand il semble ne rien se passer ».
La « Baie des cochons » est devenue une sorte d’Eden depuis qu’un étang a été creusé au milieu de la prairie entourée d’un côté par une roselière, par des buissons et par une forêt sur les autres. En cette chaude fin d’après-midi quelques génisses sont couchées au bord de l’eau pendant que l’une d’elle stationne au milieu de l’étang pour rafraîchir ses jambes (et peut-être pour se protéger quelque peu des mouches). Quatre Canards colvert barbotent. Une douzaine d’Oies cendrées broutent et deux Ouettes d’Egypte se tiennent à l’écart. Deux Vanneaux huppés picorent dans la vase. Il s’agit d’un mâle et d’une femelle qui forment vraisemblablement un couple. Un Gobemouche gris s’arrête sur un piquet avec un insecte dans le bec. Quelques instants plus tard, il disparaît dans la verdure. Le tout est accompagné par les chants de la Grive, de la Fauvette, du Bruant jaune, du Coucou et du Rossignol.

Peu avant le coucher du soleil, j’arrive à l’observatoire de la « Bosse du chamois », proche de la Tour romande. J’ai bientôt le plaisir de voir les évolutions d’un oiseau magnifiquement habillé de bleu et de brun-roux. Le Martin-pêcheur est posé sur un roseau incliné. Il regarde l’eau, plonge tout à coup et, deux ou trois secondes plus tard, émerge bredouille de l’eau pour aller reprendre son poste d’observation. A plusieurs reprises, il « reproduit la scène ». Quand il ne se pose pas sur son roseau préféré, il se perche sur la branche d’un buisson. Et quand la pêche réussit, c’est là qu’il vient assommer sa proie. Ce spectacle va durer un bon quart d’heure.

Au sud de la butte se déploie un petit étang couvert de Nénuphars jaunes en pleine floraison. Bientôt une Poule d’eau sort de la roselière et se met « à imiter Jésus » ; on jurerait qu’elle marche sur l’eau. En réalité, elle se déplace avec élégance d’une feuille à l’autre tout en picorant. Et surprise…à moins de cinq mètres, la tête d’un Castor émerge de l’eau, le reste du corps restant immergé. Lui aussi va d’une feuille à l’autre. Dédaignant l’une, en préférant une autre, il serre cette dernière dans ses pattes antérieures et se nourrit de la partie la plus tendre de la plante.

Maintenant le soleil s’est couché derrière la chaîne du Jura. Le vent est tombé. Au loin se font entendre les bruits de la civilisation. Ici règne le calme. Dans la roselière fauchée, deux Renards parfois se provoquent gentiment, parfois semblent chasser. C’est à ce moment qu’un Bihoreau gris immature prend son envol depuis une rangée d’arbres, longe un chenal et disparaît derrière la roselière. Pour lui c’est l’heure de la chasse et pour moi de rentrer à la maison.
Erich Brunner


 

La Sauge Week end de l'Ascension (25, 26, 27&28 mai 2017)

Température estivale pour ce week-end de l'ascension. Tout comme les oiseaux, j'ai essayé de trouver un coin au frais et je l'ai trouvé à l'affût du petit étang du centre ASPO de la Sauge. J'ai pu y voir l'habituel couple de Martin-pêcheur d'Europe, un Héron cendré, un Bihoreau gris qui par moment prenait un bain, chassait, mangeait une proie ou se reposait, mais aussi une Gallinule poule-d'eau et le Castor sur un de ses sentier du centre nature qui passe pas loin de celui des humains.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Gallinule poule-d'eau


02 Bihoreau gris avec sa proie


03 Bihoreau gris sur sa branche de chasse


04 Bihoreau gris au décollage


05 Bihoreau gris prenant son bain


06 Héron cendré


07 Castor


08 Castor


Observation - 27.05.2017

Un Rougequeue à front blanc a chanté toute la journée dans le village de Lajoux, et un couple s'est déjà montré un peu plus tôt dans l'année dans une combe à quelques kilomètres... C'est un bon signe, surtout sachant que la dernière nidification certaine remonte à 1994 et le dernier chanteur à 2009! À suivre...

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01 : Rougequeue à front blanc


Observation - 21.05.2017

Au moins trois Pouillots siffleurs chanteurs sur le versant Sud des Gorges du Pichoux...

Gauvain Saucy


OBSERVATIONS AU FANEL
Le 17 mai 2017

Cet après-midi le temps et le paysage me donnent un avant-goût du Paradis terrestre. Et voici la soixantaine d’espèces que j’y ai vues : plus de 60 Oies cendrées accompagnées de poussins, Canards colvert et chipeau ; Nette rousse, Harle bièvre, Grèbes huppé et castagneux ; Grand Cormoran, 3 Blongios nains, 1 Bihoreau gris, 1 Héron pourpré, Foulque macroule, 2 Grands Gravelots, 1 Bécasseau minute, 2 Bécasseaux variables, 1 Combattant varié, 1 Chevalier gambette, Mouette rieuse, 1 Goéland brun, Goéland leucophée, env. 30 Sternes pierregarins, 2 Guifettes moustacs, 1 Chevalier aboyeur, Coucou gris, Merle noir, Rousserolles effarvatte et turdoïde ; Pigeon ramier, 1 Pigeon colombin, Bergeronnette grise, Locustelle luscinioïde, Fauvettes à tête noire et des jardins ; Mésanges charbonnière et à longue queue ; Etourneau sansonnet, Pinson des arbres, Cygne tuberculé, Rossignol philomèle, Verdier d’Europe, Ouette d’Egypte(elle devient envahissante), 4 Grandes Aigrettes, Héron cendré, Râle d’eau, Chardonneret élégant, Bruants jaune et des roseaux ; 1 Héron garde-bœuf, Milan noir, 1 Courlis cendré, Pic vert, Rougegorge, Sittelle torchepot, Loriot d’Europe, Tarier pâtre, Grive musicienne, Pouillots fitis et véloce ; Corneille noire et 1 Sterne caspienne.
En plus d’observer un gros sanglier, j’ai été gratifié d’un spectacle qui ne se voit pas tous les jours. Vers 18h, étant sur la butte de la « Baie des cochons », mon attention est attirée par un bourdonnement puissant provenant d’un bosquet. Je m’approche et m’arrête à une petite dizaine de mètres. Des milliers d’abeilles arrivent et virevoltent en attendant de s’agglutiner les unes sur les autres autour de deux branches proches l’une de l’autre. Quand je repasse ¾ d’heure plus tard, l’essaim est calme et forme un amas informe accroché au buisson. Que deviendront ces insectes si utiles à l’humanité ?
Erich Brunner


OBSERVATIONS AU FANEL
Le 5 mai 2017

Le nombre d’espèces observables explose au mois de mai. Voici celles que j’ai observées aujourd’hui : Cygne tuberculée, Oie cendrée(6 adultes et 2 poussins), Ouette d’Egypte, Canard colvert, Nette rousse, 1 Eider à duvet(mâle), Grèbe huppé, Grand Cormoran, Héron cendré, Râle d’eau, Faucon crécerelle, Foulque macroule, 3 Bécasseaux variables, 2 Chevaliers combattants, 2 Chevaliers gambettes, 6 Chevaliers aboyeurs, 1 Chevalier guignette, Goéland leucophée, 3 Sternes pierregarins, Coucou gris, Martin-pêcheur, 6 Bergeronnettes printanières(flava+thunberghii), Bergeronnette grise, Rossignol philomèle, Merle noir, Grive musicienne, Locustelle luscinioïde, Rousserolles effarvatte et turdoïde ; Fauvette à tête noire, Mésanges bleue et charbonnière ; Etourneau sansonnet, Bruant des roseaux, Mouette rieuse, Harles bièvre et huppée ; 2 Aigrettes garzettes, 1 Héron pourpré, 30 Chevaliers sylvains, Hirondelles rustique et de fenêtre ; Tarier pâtre, Pouillots fitis et véloce ; 1 Panure à moustache, Grimpereau(sp), Loriot d’Europe, 1 Pie-grièche écorcheur(mâle), Corneille noir, Pinson des arbres, Verdier d’Europe, Chardonneret élégant, Busard des roseaux, 1 Courlis cendré, Pic épeiche, Troglodyte mignon.
Erich Brunner


Observations à Préverenges et Chavornay (VD) le 5 mai 2017

Avec Laurence Gattiker, nous sommes d'abord allés à Préverenges (VD) le 5 mai sous un beau soleil. Pas d'espèce extraordinaire à se mettre sous la pupille, mais de quoi réviser nos gammes avec plusieurs Limicoles et autres oiseaux d'eau communs à cet endroit. Nous avons ainsi vu 2 Bécasseaux variables en plumage nuptial (ce qui nous a permis d'identifier la sous-espèce alpina de Scandinavie), les Chevaliers aboyeur (1), gambette (1) et guignette (2), 2 Combattants variés, 2 Grands Gravelots en vol, 1 Grèbe à cou noir avec quelques Grèbes huppés, les Canards souchet (1 mâle), chipeau (1) et colvert, plusieurs Nettes rousses et Fuligules morillons. Les Sternes pierregarins commençaient à s'activer sur la plateforme: il y en avait une cinquantaine sur et autour de la plate-forme et une autre cinquantaine dans les environs. Nous avons encore vu 1 Traquet motteux en migration.

Nous nous sommes ensuite déplacés à Chavornay où nous avons vu dans d'excellentes conditions 2 Hérons pourprés (dont un posé pendant plusieurs minutes dans un étang près des roseaux), 1 Fuligule nyroca mâle en compagnie des Fuligules morillons et des Nettes rousses, 2 Busards des roseaux femelle, plusieurs Grèbes castagneux, 1 Coucou gris, 1 Tarier des prés femelle et seulement 1 Alouette des champs. Nous avons également entendu plusieurs Rossignols philomèle (tout en ayant vu un furtivement) et Rousserolles effarvates.

Jean-Michel Fallot


5 mai, Reconvilier

une jolie troupe de Martinets noirs est arrivée aujourd’hui : ils profitent du soleil, font les fous et visitent mes nichoirs : c’est peut-être le printemps !!!

Prés d’Orvin : 1 Torcol chante très assidument…à suivre !

M.Gigon


OBSERVATION A BEVILARD Le 4 mai 2017

Ce soir une trentaine de Martinets noirs tournoient et inspectent le restaurant de l’Union récemment rénové. Malheureusement les trous d’accès aux lieux de nidification ont été fermés et n’ont pas été remplacés par des nichoirs artificiels.
Erich Brunner


Observations aux Grangettes (VD) le 30 avril 2017

Je me suis rendu aux Grangettes toujours sous un soleil printanier. La saison de passage des Limicoles touche gentiment à sa fin là-bas avec seulement 2 Petits Gravelots et 1 Chevalier gambette. Sinon, j'ai notamment observé 6 Eiders à duvet (5 mâles et 1 femelle), 3 Tadornes de Belon, plusieurs Nettes rousses, Fuligules milouins et morillons, les Grèbes huppés (des dizaines pour ne pas dire des centaines dont plusieurs avaient déjà des petits et d'autres couvaient), castagneux (1) et à cou noir (1), les Grands cormorans dans leurs nids et quelques Sternes pierregarins au large. 1 Rousserole effarvate chantait dans les roseaux et 1 Bruant des roseaux s'est aussi montré.

Jean-Michel Fallot


Observations à Préverenges (VD) le 29 avril 2017

J'ai profité du retour d'un temps printanier après la vague de froid de la semaine écoulée pour faire un saut à Préverenges samedi matin sous un beau soleil et un lac encore assez bas. Rien d'extraordinaire, mais j'ai tout de même vu 5 espèces de Chevalier dans de bonnes conditions avec les Chevaliers aboyeur (1), gambette (1), sylvain (2), guignette (2) et Combattant varié (1). Avec cela, j'aurai observé tous les Chevaliers européens de passage ce printemps à Préverenges, excepté le Chevalier stagnatile rare en Suisse.
Il y avait aussi un Petit Gravelot, 12 Grèbes à cou noir au large, les Canards souchet (5 mâles et 4 femelles), chipeau (2 couples) et colvert, plusieurs Nettes rousses et seulement quelques Sternes pierregarins par rapport aux 150 observées lundi passé. J'ai aussi entendu chanter plusieurs Rossignols philomèles l'après-midi le long de la Venoge près d'Eclépens.

Jean-Michel Fallot


Nods 29 avril 2017

Vers 8h, à peine assis pour le déjeuner, j'ai entendu un oiseau chanter sur le cerisier du jardin. Ce chant était celui du Torcol fourmilier qui pour finir s'est déplacé sur un sapin de la voisine. Je l'ai encore entendu jusqu'à 10h dans le quartier puis plus rien.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 : Torcol fourmilier


24 avril

2 Martinets noirs à Reconvilier

M.Gigon


Observations à Préverenges le 24 avril 2017

J'ai fait un saut à Préverenges lundi matin au soleil avant la reprise du travail. J'ai notamment vu 7 Grèbes à cou noir (et des Grèbes huppés), les Canards chipeau, souchet (1 mâle) et colvert, 1 couple de Sarcelle d'été, plusieurs Nettes rousses, les Chevaliers arlequin (1), aboyeur (4) et guignette (2), 2 Combattants variés, 1 Bécasseau variable, 2 Petits Gravelots et environ 150 Sternes pierregarins.

Jean-Michel Fallot


Observations au Fanel le 23 avril 2017

Je suis allé le dimanche après-midi au Fanel sous un beau temps printanier avec une bise faible à modérée. Parmi la quarantaine d'espèces vues ou entendues, signalons 2 Grandes Aigrette, plusieurs Oies cendrées dont 4 couples avec chacun 3 ou 4 jeunes, 2 Ouettes d'Egypte, 2 Canard souchet mâle, une multitude de Nettes rousse, 1 Courlis corlieu, 2 Courlis cendrés, 1 Bécassine des marais, plusieurs Chevaliers aboyeur (4 ou 5), gambette (3) et sylvain (2), environ 25 Sternes pierregarin, 1 Guifette noire, plusieurs Bergeronnettes grises et printanière (1), ainsi que 2 Tariers pâtre mâle. J'ai également entendu le Grèbe castagneux, les Rousseroles effarvates et turdoïde (1), le Rossignol philomèle et 1 Coucou gris. Il y avait aussi 1 Renard avec une proie indéterminée dans la gueule et de nombreux Grands Cormorans dans les nids.
Sur le chemin du retour à Lausanne, j'ai encore vu 1 Cigogne blanche dans un champ au Haras national près d'Avenches.

Jean-Michel Fallot


Observations à Préverenges et Chavornay (VD) le 14 avril 2017

J'ai profité du beau temps printanier de ce premier jour du long week-end pascal pour aller observer les oiseaux à Préverenges, puis à Chavornay.
J'ai notamment vu le matin à Préverenges 1 Courlis corlieu, 1 Chevalier arlequin, 4 Chevaliers aboyeur, 2 Combattants variés, 2 Petits Gravelots, une dizaine de Grèbes à cou noir au large avec des Grèbes huppés, plusieurs couples de Sarcelles d'été et de Nettes rousses, ainsi qu'une cinquantaine de Sternes pierregarins dont une dizaine posées sur la plateforme construite à leur intention.

J'ai ensuite observé durant l'après-midi à Chavornay 2 Hérons pourprés (qui nichent à nouveau sur ce site depuis 2 ou 3 ans), 1 Grande Aigrette, 1 Fuligule nyroca (qui a niché l'année passée à cet endroit) parmi une dizaine de Fuligules morillons, 1 Busard des roseaux femelle, plusieurs Grèbes castagneux et Alouettes des champs.

Jean-Michel Fallot


OBSERVATIONS AU FANEL le 9 avril 2017

Après avoir traversé la forêt riveraine et longé la roselière, nous débouchons sur le môle sud du canal de La Broye. Le soleil vient de se coucher, ainsi que le vent. La température est très agréable. Nous nous installons avec le secret et fol espoir de voir sortir de la roselière la Marouette poussin. Nous « balayons » sans relâche la base des roseaux à l’aide de 2 paires de jumelles et d’une longue vue. Après une demi-heure de concentration maximale, nous apercevons entre les premiers roseaux le volatile. Grand comme un étourneau, il se déplace lentement en picorant. Son dos est brun rayé, la poitrine gris bleu, les pattes vertes et le corps allongé. C’est manifestement un mâle. Après une poignée de secondes sa silhouette s’enfonce dans la pénombre et ne réapparaîtra plus. Il n’a même pas daigné sortir de « la forêt de tiges jaunies » pour voir qui pouvait bien avoir envie de faire sa connaissance. C’est aussi ça l’ornithologie ! Il est 21h. et nous quittons ce lieu magnifique, contents d’avoir pu approcher cet oiseau rare et fantomatique.
Heidi et Erich Brunner


Observations à Préverenges (VD) le 10 avril 2017

J'ai fait un saut à Préverenges ce matin avant le travail où j'ai notamment pu observer sous un ciel radieux et un lac calme 1 Chevalier arlequin, 2 Combattants variés, 2 Grèbes à cou noir avec les Grèbes huppés, plusieurs couples de Sarcelles d'été, de Nettes rousses et de Canards chipeau, ainsi qu'une quarantaine de Sternes pierregarins également de retour sur ce site. Quelques unes offraient des poissons à leur partenaire et d'autres s'étaient posées temporairement sur la plateforme où elles avaient niché pour la première fois l'année passée. Espérons que cette plateforme aura autant de succès cette année.

Jean-Michel Fallot


Observations au Fanel le 9 avril 2017

J'ai profité du beau temps printanier de ce dimanche des Rameaux pour faire un tour au Fanel. Rien de particulier ce jour-là pour ce site, mais j'ai notamment observé 2 ou 3 Panures à moustaches mâles, ma première Rousserolle effarvate de l'année, 1 couple de Bruant des roseaux, 1 jeune Eider à duvet mâle d'environ un an, 2 Fuligules milouinan femelles avec quelques Fuligules morillons, 2 Canards souchet mâle, de nombreuses Nettes rousses, quelques Oies cendrées, 1 Ouette d'Egypte, une vingtaine de Courlis cendrés, une dizaine de Sternes pierregarins parmi les nombreux Goélands (leucophée et cendrés) et Mouettes rieuses, ainsi que de nombreux Grands Cormorans dans les arbres sur leur nid.

Jean-Michel Fallot


OBSERVATIONS AU FANEL le 8 avril 2017

Le printemps est bien « emmanché » si j’en crois les 63 espèces présentes : Cygne tuberculé, Oie cendrée, Canards colvert, souchet et chipeau ; Nette rousse, Harle bièvre, Grand Cormoran, Busard des roseaux, Foulque macroule, Courlis cendré, 2 Chevaliers gambettes, 1 Goéland brun, Goélands leucophée et cendré ; Pigeon ramier, Rougegorge, Tarier pâtre, Grive musicienne, Locustelle luscinioïde, Fauvette à tête noire et des jardins, Pouillots véloce et fitis ; Panure à moustache, Mésanges bleue et charbonnière ; Etourneau sansonnet, Pinson des arbres, Bruants jaune et des roseaux ; Chardonneret, Ouette d’Egypte, Canard siffleur, Sarcelle d’hiver, Fuligules milouin et morillon ; 1 Fuligule nyroca, Grèbes castagneux et huppé ; Milan noir, Buse variable, Combattant varié, 10 Chevaliers aboyeurs, Pic vert, Rougequeue noir, Merle noir, Grive litorne, Geai des chênes, Corneille noire, Verdier d’Europe, 1 Cygne de Bewick, 1 Eider à duvet (mâle), Héron cendré, Râle d’eau, Hirondelles rustique et de fenêtre ; 1 Bergeronnette printanière(type), Bergeronnette grise, Sittelle torchepot, Moineau friquet, 1 Grande Aigrette, 14 Fuligules milouinans.
En prime : 1 renard, 2 chevreuils 3 sangliers.
Erich Brunner


Observation - 08 04 2017

Un rapide passage aux Gorges du Pichoux en fin d'après midi m'a permis d'observer quelques Hirondelles de rochers, d'entendre quelques Pics épeiche, vert et noir ainsi que de croiser Willy, avec qui nous avons pu constater la couvaison du couple de Faucons pèlerins! Quatre chamois sont également passés, à portée de mon objectif, étonnamment très peu peureux...

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Tarin des aulnes


02: Petit coup d'oeil en arrivant...


03: ...et en repartant.


OBSERVATIONS AU FANEL
5 avril 2017

Le ciel est nuageux et la bise modérée. La température monte à 16°C. Deux ou trois petites taches de neige résistent encore sur le flanc sud du Chasseral. Au Fanel de petites feuilles vert-clair commencent à recouvrir arbres et buissons.
Parmi les 36 espèces remarquées, gardons en mémoire : 1 Cygne de Bewick(2ème année), 1 Bécasseau minute, 5 Chevaliers combattants, 3 Chevaliers aboyeurs, 1 Busard des roseaux, 1 Eider à duvet (mâle),Tarier pâtre, Fauvettes à tête noire et des jardins ; Pouillots véloce et fitis ; Pic vert, et Oie cendrée.
Erich Brunner


Observation - 29.03.2017

J'ai profité de cet après-midi ensoleillé pour tenter d'observer la Sarcelle à ailes vertes, rare visiteur Nord-américain annoncé à plusieurs reprises à la Promenade Robert-Hainard à Yverdon. Elle n'avait pas été vue la veille ni le matin même malgré la présence de plusieurs observateurs, peut-être était-elle donc déjà repartie. Dans tous les cas, il y avait de quoi se mettre quelque chose sous la lentille. Parmi les nombreux Goélands leucophées, quatre Goélands bruns adultes se différenciaient aisément des autres par leur plumage nettement plus sombre. Plus discret, un Goéland pontique se baladait également parmi ses cousins sur les bancs de sables. La journée n'était pas aux limicoles malgré les larges bancs de sables; seul un Courlis cendré s'est montré. Pour ajouter un peu de couleur, un Martin-pêcheur m'a offert quelques scènes de pêche, et quatre Ouettes d'Égypte construisaient un Nid sur les pilotis. Le fond sonore était assuré (après les goélands) par les passereaux, avec les Fauvettes à têtes noires, Pouillots véloces, Grives musiciennes et autres espèces plus ou moins printanières.
Du côté des canards, quelques souchets, quelques chipeaux, une Sarcelle d'été, de nombreuses Nettes rousses, une Nette demi-deuil de passage en vol et une bonne dizaine de Sarcelles d'hiver. Pendant que je détaillais ces dernières à la longue vue, la Sarcelle à ailes vertes est arrivée en nageant dans mon champ de vision! Bien que très proche de sa cousine européenne, la Sarcelle à ailes vertes s'en différencie facilement (chez les mâles) par une ligne blanche verticale sur l'avant des flancs, tandis que la Sarcelle d'hiver a une barre blanche horizontale sur l'aile (et aucune tache blanche sur l'avant des flancs). J'ai ainsi pu observer l'américaine un bon moment barboter entre deux îlots, mélangée aux européennes (elle était à 150 m, la photo n'est donc malheureusement pas terrible...)

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Sarcelle à ailes vertes


02: Pigeon ramier

 


Observations à Préverenges (VD) le 26 mars 2017

Les oiseaux d'eau de passage au printemps commencent à arriver à Préverenges. J'ai ainsi vu 7 Bécasseaux variables, 2 Chevaliers cul-blanc, 1 Chevalier Gambette, 4 Petits Gravelots, une trentaine de Grèbes à cou noir, des dizaines de Grands Cormorans au repos, 1 couple de Sarcelles d'été, 2 couples de Nette rousse, 1 Canard mandarin mâle échappé de captivité, quelques Poules d'eau et Goélands cendrés. Ce n'est qu'un début.

D'autres ornithologues plus présents que moi ont notamment vu ces derniers jours à Préverenges 1 Gorge-Bleue à miroir blanc, 1 ou 2 Grèbes esclavon, 1 ou 2 Plongeons catmarins, 1 Mouette mélanocéphale en plumage nuptial et plusieurs Mésanges rémiz.

Jean-Michel Fallot


Col de La Gemmi 25 et 26 mars 2017

Avec une connaissance, nous sommes allés du côté du col de la Gemmi. Le but de l'opération était de voir le Gypaète barbu. A notre arrivée à Loèche-Les-Bains, juste avant 9h, malgré une température clémente (19 degrés vers 12h) on nous signale que la télécabine ne part pas car le vent est trop fort à la Gemmi (rafale de Foehn d'environ 100km/h).

Après une tentative vers 10h30, il nous a fallut attendre jusqu'à 14h pour pouvoir monter au col. Pendant cette attente, nous avons pu faire quelques obs autour du départ de la télécabine, dont les incontournables Chocards à bec jaune que nous retrouverons à La Gemmi, un Rougequeue noir, deux Pies bavardes et un Martinet à ventre blanc.

Au sommet, juste le temps de poser les bagages a l'hôtel et nous nous retrouvons au poste d'observation pour le Gypaète barbu, malheureusement ce n'est pas lui qui fit son apparition, mais un Aigle royal. Malgré les rafales de Foehn parfois très fortes, nous sommes restés sur place jusqu'à 18h, malheureusement le Gypaète n'a pas fait d'apparition, mais la Niverolle alpine nous a rendu visite .

Après une bonne nuit de repos, notre réveil fut un peu moins bon, car la vue était bouchée par un brouillard bien épais et des températures en dessous de zéro degré. Ces éléments nous ont contraint à rentrer plus tôt que prévu. Malgré ce week-end mitigé, j'espère que mon prochain séjour là-bas en haut sera plus fructueux.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Aigle royal


02 Chocard à bec jaune


03 Chocards à bec jaune


04 Chocard à bec jaune


05 Paysage côté est


06 Paysage côté ouest


07 Niverolle alpine


08 Niverolle alpine


09 Niverolle alpine


Observation - 25.03.2017

Lors d'une sortie sur le site des marais de Damphreux avec la Fondation du même nom, nous avons pu observer 41 espèces dont certaines peu fréquentes, telles qu'une Cigogne noire, deux couples de Canards souchets, une femelle de Busard Saint-Martin, plus d'une dizaine de Bécassines des marais, un Chevalier culblanc et deux Tariers pâtres. Quelques pipits farlouses et spioncelles côtoyaient les Alouettes des champs qui paradaient et les Milans noirs et Bruants des roseaux étaient également de retour.

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Busard Saint-Martin femelle.


02: Canard souchet


03: Bruant jaune


OBSERVATIONS AU FANEL
20 mars 2017

Le ciel bleu est strié de fins nuages blancs et la température monte à 17 °C.
Deux mentions spéciales sont à noter. D’abord, un Cygne de Bewick de 2ème année se repose sur un banc de sable. Son plumage et son bec montrent qu’il n’a pas encore l’idée de se « chercher l’âme sœur ». Ce jeune retournera-t-il dans sa toundra sibérienne ou bien passera-t-il l’été dans des régions plus tempérées de l’Europe ? Ensuite, une chauve-souris a voleté près de moi à 19h15.
A part cela, voici 45 autres espèces observées : Cygne tuberculé, Canards souchet, chipeau et colvert ; Nette rousse, 58 Macreuses brunes, Grèbes huppé et castagneux ; Foulque macroule, Mouette rieuse, Goéland leucophée, 23 Goélands cendrés, 3 Goélands bruns, Harles huppé et bièvre ; Grand cormoran, Bergeronnette grise, Corneille noire, Bruant des roseaux, Oie cendrée, 14 Combattants variés, Fuligule morillon, Grande Aigrette, Râle d’eau, Pigeon ramier, Merle noir, Grives draine et litorne ; 1 Panure à moustache, Mésanges charbonnière et bleue ; 3 Mésanges à longue queue, 1 Eider à duvet(mâle) , Sarcelle d’hiver, 2 Cigognes blanches, 2 Buses variables, 1 Pic vert, 2 Hirondelles rustiques, Troglodyte mignon, Rougegorge familier, Pouillot véloce, Sittelle torchepot, Grimpereau des jardins, Pie bavarde, Etourneau sansonnet.
Erich Brunner


 

OBSERVATIONS AU FANEL
14 mars 2017

Le ciel est bleu et le vent nul. La température monte à 16 °C, ce qui dépasse la moyenne saisonnière. La pluie et la fonte des neiges a submergé les vastes bancs de sable.
Les espèces remarquées sont : Cygne tuberculé, 5 Oies cendrées, Canards colvert, chipeau et souchet; Nette rousse, Fuligule morillon, 57 Macreuses brunes, 6 Harles huppés, Grèbe huppé, Grand Cormoran, 2 Grandes Aigrettes, Mouette rieuse, 54 Goélands cendrés, Goeland leucophée, Bergeronnette grise, Corneille noire, 3 Bruants des roseaux, 1 Ouette d’Egypte, Harle bièvre, 1 Grèbe castagneux, 1Héron cendré, 1 Râle d’eau, Foulque macroule, 2 Bécasseaux variables, 2 Barges à queue noire, 30 Courlis cendrés, Verdier d’Europe, 7 Sarcelles d’hiver, 1 Buse variable, 2 Pigeons ramier, 1 Pic vert, Rougegorge, Merle noir, Pouillot véloce, 1 Mésange à longue queue, Sittelle torchepot, Grimperau des jardins, Pinson des arbres, Mésange charbonnière.
Erich Brunner


Observations à Préverenges le 10 mars 2017

J'ai profité de ce beau temps printanier pour aller faire un saut à Préverenges au bord du lac Léman en début d'après-midi. Certains hivernants sont encore là, alors que les premiers oiseaux d'eau migrateurs du printemps arrivent. J'ai notamment vu 1 Harelde boréale femelle parmi une vingtaine de Garrots à oeil d'or, une quarantaine de Grèbes à cou noir avec des Grèbes huppés et castagneux, 1 Sarcelle d'été mâle, 2 Canard souchet mâle, quelques Canards chipeau, Nettes rousses, Poules d'eau et Goélands cendrés sans parler des oiseaux d'eau communs et sédentaires. Par contre, la Mouette mélanocéphale adulte vue par d'autres ornithologues un peu avant moi avait disparu.

Jean-Michel Fallot


Observation du 27 février

Le journal 24heures l'avait publié en grand : 4 bécassines sourdes avaient été découvertes par Lionel Maumary dans une petite friche (des remblais et un écoulement d'eau) à Lausanne-Vennes, c'est à dire entre Lausanne et Epalinges.
Le samedi soir, je reçois un courriel de Jean-Michel Fallot qui m'annonce y avoir été et trouvé un individu de cette espèce rare. Le lundi matin, je prends le métro M2 jusqu'à l'arrêt Vennes et il suffira de quelques pas pour découvrir cet écoulement d'eau, probablement une sortie de drainage. Je n'ai pas eu trop à chercher puisqu'un ornithologue était déjà en train de faire des photos. Conformément à son habitude, cette bécassine se tapit au sol sans bouger dès qu'elle suspecte un dérangement, nous en l'occurrence. Cela nous a laissé tout le temps pour faire des photos.
Puis le moment est venu de reprendre le métro pour rentrer !

Jean-Pierre Frauche

photo : Jean-Pierre Frauche


01 : Bécassine sourde


02 : Bécassine sourde

 

 


observations du 25 février

Après une matinée réussie à guetter les faucons pélerins, je suis parti faire le tour de l'Ile Saint-Pierre.
A l'opposé des récits sur les forêts jurassiennes mortes en ce moment, cette forêt grouillait de cris d'oiseaux. On pourrait citer l'omniprésence des pics épeiches, des mésanges charbonnières, des mésanges bleues, des sittelles, des étourneaux, des pinsons ; complétée par des apparitions uniques de 3 bergeronnettes grises ou d'un grimpereau des jardins. Mais le premier point marquant de cette balade, au pavillon, c'est l'arrivée du pic mar en réponse à mon appel. Et la deuxième observation notable, depuis le chemin des païens tout près de l'île aux lapins, ce sont ces 4 busards Saint-Martin qui arrivent au coucher du soleil et se posent dans les arbres probablement pour y dormir. Il y a un mâle et 3 individus de type femelle (les jeunes ont un plumage très proche des femelles).

Jean-Pierre Frauche

photo : Jean-Pierre Frauche


01 : Busard Saint-Martin mâle


02 : Busard Saint-Martin mâle


03 : Busard Saint-Martin type femelle


Observations à Lausanne Vennes le 25 février 2017

Selon une chronique de Lionel Maumary le 24.02.2017 sur le site www.oiseaux.ch et un article paru dans le journal 24 Heures, 4 Bécassines sourdes auraient hiverné dans une friche avec un peu d'eau et des roseaux près de la jonction d'autoroute de Lausanne - Vennes et de la route de Berne. J'ai eu de la chance d'en voir une le 25 février en milieu de journée dans ce site insolite. Elle était immobile et se confondait bien avec les roseaux, l'oeil aux aguets. Une belle observation pour moi.

Jean-Michel Fallot

photo : Jean-Michel Fallot


01 : Bécassine sourde


Fanel 19 février 2017

Virée de cet fin de journée dominical au Fanel, sur les îles pas grand chose , mais quand-même deux Oies de la Toundra, huit Oies cendrées, une trentaine de Courlis cendrés et tout ce petit monde parmi les Goélands leucophées et Grands Cormorans. Dans la baie du Fanel, j'ai pu voir une soixantaine de Macreuse brune, une vingtaine de Garrots à œil d'or et cinq Cygnes chanteurs. Dans la roselière, il y avait quelques Grandes Aigrettes, une douzaine de Bruants des roseaux s'y nourrissaient, quelques Panures à moustache et un Râle d'eau se firent entendre et un Butor la survola pour s'y cacher. Juste sous l'observatoire, il y avait un oiseau très discret qui marquait des mouvements réguliers de haut en bas, c'était une Bécassine sourde.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Bécassine sourde


02 Bécassine sourde


03 Grande Aigrette


04 Goéland leucophée


05 Goéland leucophée

 


Fanel 12 février 2017

Après-midi au Fanel, où le ciel est dégagé et avec une légère bise. Dans la baie du Fanel, j'ai pu compter septante-huit Macreuses brunes, environ trente-cinq Garrots à œil d'or, une bonne trentaine d'Harles bièvres, quinze Cygnes chanteurs, un Cygnes de Bewick et une Harelde boréale. Tout au fond de la baie en lisière de roselière, il y avait un grand groupe de canards qui était composé de Fuligules morillons, Fuligules milouins et de Nettes rousses. Du côté des îles, j'ai pu y voir une dizaine d'Oies cendrées accompagnées par deux Tadornes casarcas, deux Oies des moissons et trois Oies de la toundra. Pour cette dernière espèce, c'est surtout la quantité de noir (plus importante) sur le bec et donc moins d'orange qui a été un des critères déterminant, parmi d'autre; pour la différencier de l'Oies des moissons et avec les conditions de lumière j'ai bien pu comparer ces deux espèces. Puis du côté de la roselière, il y avait une quinzaine de Grandes Aigrettes, deux Râles d'eau et deux Sangliers se firent entendre.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Grande Aigrette


02 Harle bièvre


03 Harle bièvre


04 Oie cendrée


05 Oies cendrées

 


Hagneck 11 février 2017

En cette fin d'après-midi, je me suis rendu du côté d'Hagneck, ciel légèrement voilé, lac calme et température agréable. J'ai concentré mes observations surtout entre les barrages et le port de Gerolfingen, j'ai pu comptabiliser environ nonante Sarcelles d'hiver, sept Canards pilets, deux Grandes Aigrettes, quatre Hérons cendrés et pour les espèces suivantes: Fuligules morillon et milouin, Canards colvert, Nettes rousse et Canards chipeaux, c'était plus difficile, car elles étaient trop mélangées entre elles. Un peu au large des bancs de sable de nos plates-formes, il y avait un Cygne plus petit que les Cygnes tuberculés, après l'avoir bien observé, j'ai pu déterminer que c'était le Cygne de Bewick signalé depuis déjà quelques semaines. Vers 17h, lors de mon départ j'ai encore jeté un œil au dortoir des Grands Cormorans, il y en avait déjà 74.
Benjamin Gygax


Observation - 03.02.2017

Le redoux a libéré de la glace les rives des étangs du marais de Damphreux, attirant quelques espèces comme des Bécassines des marais, un Grand Cormoran, un couple de Tadornes casarca et des Grandes Aigrettes. Mais les champs inondés ont tout de même plus de succès: des grandes quantités de colverts, chipeaux et Sarcelles d'hiver pataugent à côté des Cigognes blanches, Hérons et Cygnes tuberculés qui, eux, arpentent les zones plus sèches. Un grand groupe de Corneilles se nourrit également non loin, avec parmi elles quelques Corbeaux freux.
Pendant que j'observe une Pie-grièche grise qui volette de buisson en buisson, un Busard Saint-Martin s'approche de moi en volant au ras d'un champ cultivé, me permettant d'essayer quelques photos. Et, finalement, un Pic vert vient compléter la liste déjà longue d'une trentaine d'espèces.

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Cygne tuberculé


02: Busard Saint-Martin


Escapade strasbourgeoise 26-29 janvier 2017

Profitant d’un week-end prolongé en Alsace, j’ai eu l’occasion de passer un peu de temps dans les environs immédiats de Strasbourg. Les canaux de la ville étaient en grande partie gelés et donc désertés par les oiseaux, qui ne s’intéressent guère aux péniches prises dans la glace et endormies dans le froid hivernal. Par contre, le Rhin tout proche, qui trace la frontière avec l’Allemagne, offre quelques belles opportunités de balades et d’observation.

Après une randonnée sur le pourtour de l’Ile du Rohrschollen, entre canal de navigation et bras gelé du Vieux Rhin, j’ai exploré les eaux du plan d’eau de Plobsheim, une sorte de « Klingnau géant », juste en amont des gigantesques écluses qui assurent le passage des péniches au travers de la retenue d’eau alimentant l’usine électrique de Strasbourg. Mais ma préférence sera sans conteste allée à cette petite anse, tout au sud du Plan d’eau de Plobsheim, dans un coin de forêt enserrant une sorte de bras mort aux eaux profondes et calmes. Là, calé à califourchon sur une planche servant de siège derrière une palissade de palplanches faisant office d’affût, j’ai passé plusieurs heures à attendre que le Harle piette veuille bien venir pêcher à portée d’objectif.

J’aurai observé en tout au moins 3 mâles adultes en même temps et une douzaine de femelles ou jeunes, ces dernières (ou derniers ?) se montrant plus hardies et s’approchant plus près de l’affût. C’est grâce à l’une de ces courageuses, qui s’était aventurée jusqu’au pied de l’affût, qu’un groupe de trois mâles, huppe dressée sur le front, sont venus bomber le torse et parader à une distance raisonnable pour la modeste longueur focale de mon objectif. Quels beaux moments !

Parmi les autres espèces observées, de près ou de plus loin : 5 Cygnes chanteurs, une dizaine d’Oies cendrées, 1 Tadorne de Belon, la Grande Aigrette et le Héron cendré, la Cigogne blanche (on est en Alsace !), le grand Cormoran, les Canards colverts, chipeaux, siffleurs, pilets et la Sarcelle d’hiver, les Fuligules morillons, milouins, 1 nyroca et 7 milouinans, 5 Macreuses brunes femelles, le Garrot à oeil d’or, le Harle bièvre, et une note d’exotisme avec 1 Cygne noir d’Australie (…) et un groupe de Bernaches du canada.

Aucun doute possible, c’est l’hiver ! Même si le Pic épeiche testait la sonorité des troncs de peupliers.

Philippe Grosvernier
photo : Philippe Grosvernier












30 janvier 2017

1er Milan royal à Reconvilier !

M.Gigon


29.01.17
Ce matin, trois Gros-becs à ma mangeoire.

Reconvilier

M.Gigon


Observation - 27.01.2017

De retour dans le Jura après une semaine sous le brouillard de Neuchâtel, je me décide pour une petite virée en raquettes dans un coin perdu des Franches-Montagnes, histoire de profiter un peu du soleil déjà déclinant et des paysages de conifères enneigés, avec bien entendu les jumelles autour du cou.
Les sentiers me font croiser le chemin de nombreuses (pour la saison) espèces de Mésanges (charbonnières, noires, huppées, des saules et bleues), Pinsons (des arbres et du Nord) et autres passereaux (Bec-croisés, Bouvreuils, Verdiers, Roitelets, Grimpereaux...). Un ramier et un Épervier se sont aussi manifestés. Suivant toujours mon itinéraire, je crois entendre un son, étouffé par le froissement de la neige dans mes raquettes. Je m'arrête.
En effet, ce n'est ni un acouphène ni un grincement de mes raquettes; un son provient bel et bien du versant d'en face, à peine audible tant la source est lointaine. Un son qui m'est quelque peu familier (pour l'avoir cherché quelques fois), mais l'idée paraît un peu folle. Tout excité à l'idée de ce que cela pourrait être, je m'empresse de faire le tri des autres possibilités (ce n'est pas la saison des Crapauds accoucheurs, les signaux sonores du passage à niveau en contre-bas n'ont pas la même tonalité)... ça ne peut être qu' "elle"!
La vue y étant plus dégagée, je m'arrête dans un pâturage boisé et écoute. Elle est toujours de l'autre côté de la vallée. Je l'imite quelques fois... Gagné, elle se rapproche! Sans que je l'aie entendue traverser, elle est à présent dans le sapin juste derrière moi, si proche que j'entends à présent dans son chant une seconde note, légèrement plus grave. Je scrute ce sapin aux jumelles, examinant minutieusement chaque pive. Mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin! Je baisse donc mes jumelles et guette le moindre mouvement.
Sa petite silhouette furtive me passe alors au-dessus et se pose sur la pointe du sapin à côté de moi. Je suis bien obligé de le croire, la Chevêchette s'égosille devant moi! La nuit est déjà bien tombée mais je prends tout de même le temps de faire quelques enregistrements et d'essayer d'obtenir une photo potable. Puis, assis dans la neige, je savoure...
N'ayant pas emporté de lampe car n'ayant pas prévu cette agréable surprise, je me remet tout de même en route après un bon moment, laissant derrière moi la petite flûte à deux notes, si souvent croisée dans le guide ornitho, laissant rêveur...
Au-delà de la joie d'une si inattendue et si belle coche, c'est surtout la deuxième donnée pour le Jura, témoignant une fois de plus de l'expansion de l'espèce!

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Chevêchette d'Europe

 


Observation - 26.01.2017

Une petite demie-heure au port du Nid du Crô à Neuchâtel m'a permis quelques sympathiques observations: une bonne palette de canards (Nettes, morillons, colverts, chipeaux, Harles, canards domestiques...) pataugeait entre les bateaux, tandis que les laridés (Mouettes rieuses, Goélands leucophées et cendrés) faisaient des allées et venues dans le ciel. Sur les berges, un Cincle, quelques Bergeronnettes grises et des ruisseaux voletaient de rocher en rocher et quelques Cormorans étaient au repos.
Plus au large, des quantités impressionnantes de Grèbes huppés naviguaient, plongeaient ou dormaient le bec dans les plumes. Et parmi eux, belle surprise, un Grèbe jougris, disparaissant presque dans le gris du brouillard.

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Goéland cendré


02: Canard chipeau

 


23 janvier 2017

Il est 12h10 et j'arrive en gare de Delémont. Le soleil a chassé la brume matinale, mais le thermomètre marque encore -5 degrés. En attendant l'heure de départ avec mon train, j'aperçois une Bergeronnette des ruisseaux qui erre sur le quai 1 à la recherche de nourriture.

Andreas Kammermann


Fanel (camping TCS Gampelen) 7 janvier 2017

En cette fin d'après-midi, je suis allé faire de l'ornitho on ice, car la baie du Fanel est gelée au trois quart et le ciel est couvert avec quelques trouées qui laissent passer quelques rayons de soleil. L'avantage que la baie soit gelée, c'est que les oiseaux sont tous groupés au même endroit. J'ai pu y voir environ trente Macreuses brune, une quarantaine de Garrots à œil d'or, une Tadorne de Belon, quelques Nettes rousses et Fuligules morillons, une bonne centaine de Canards colvert, une dizaine de Canards pilets, deux Grandes Agreittes, une quinzaine d'Oies cendrées, trois Harles piettes mâles et aussi les trois espèces de Cygnes (3 de Bewick, 53 chanteurs et quelques centaines de tubeculées).
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Canards colverts


02 Cygnes tuberculés


03 Oies cendrées


04 Courlis cendrés


Sugiez 7 janvier 2017

Malgré le froid de ce début janvier, il y avait trois Cigognes blanches près de Sugiez. Je pense qu'elles sont en route pour des contrées plus chaudes.
Benjamin Gygax


OBSERVATION A MALLERAY
7 janvier 2017

Il est 16h. Le ciel est gris. La neige a complètement blanchi la Vallée. Nous sommes au bord de la Birse. En moins de trente secondes 3 Cincles plongeurs longent à tire d’ailes le cours d’eau partiellement gelé.
Erich et Heidi Brunner


Reconvilier, 7.1.2017

La neige a ramené un peu plus d’oiseaux à la mangeoire ; parmi les mésanges habituelles, deux Chardonnerets et un Gros-bec.

M.Gigon


7 janvier 2017

j’ai effectué une balade avec mes chiens au Meienriedloch, je n’étais pas équipé du bon objectif, mais j’ai tout de même tenté de faire une photo.

Le groupe en vol était en phase de changement de l’individu de tête, ce groupe a fait un grand S au-dessus de l’étang de la vielle Thielle (coordonnées 220'900 / 591’900) qui était totalement gelé.

Vol de l’Est en direction du Sud-Ouest. Cela ressemblait à une migration, est-ce qu’il s’agit d’une migration partielle en raison de la vague de froid ayant gelé de nombreuses surface d’eau, enneigé de nombreux champs, et donc limité l’accès à la nourriture ?

En recadrant à fond, il me semble dire qu’il s’agit d’oies des moissons en raison de la forme de l’individu et de la répartition des tons foncés et clairs. Une autre possibilité serait des Bernache du Canada (voir le cou noir, le rapport de la longueur du cou par rapport à la longueur totale, etc …

Pouvez-vous m’en dire plus ?

Bien cordialement et je vous adresse à tous mes meilleurs messages pour 2017 !

Philippe Mantegani
photo : Philippe Mantegani


OBSERVATION A MALLERAY
5 janvier 2017

La neige que nous attendons depuis le mois de novembre, arrive aujourd’hui. Avec elle, les oiseaux se rapprochent des maisons. Voyez plutôt : Pic épeiche, Merle noir, Mésanges nonnette, charbonnière et bleue ; Pie bavarde, Corneille noire, Moineau domestique, Pinsons des arbres et du Nord ; Verdier d’Europe, Chardonneret élégant et un couple de Bouvreuil pivoine.
En prime : un renard.
Erich et Heidi Brunner




FIN 2016

OBSERVATIONS AU FANEL
17 décembre 2016

Cet après-midi je quitte la Vallée de Tavannes baignée de la lumière du soleil, pour me retrouver dans le brouillard sur le canal de la Broye. Le mercure reste bloqué à -1°C et le vent est nul. Les bancs de sables prennent beaucoup de place. Les îles sont difficilement visibles. La visibilité est vraiment mauvaise. J’ai tout de même vu les volatiles suivant : Cygne tuberculé, Oie cendrée, Canards siffleur, colvert, chipeau et pilet ; Sarcelle d’hiver, 1 Garrot à œil d’or, Harle bièvre, 1 Grande Aigrette, 11 Bécasseaux variables, Courlis cendré, Bergeronnette grise, Merle noir, Corneille noire, Grand Cormoran, Mouette rieuse et 1 Bécassine des marais.
C’est aussi çà l’ornithologie, mais la passion limite parfois la lucidité !
Erich Brunner


OBSERVATIONS AU FANEL
14 décembre 2016

Le brouillard recouvre le Plateau. La bise est presque imperceptible. La température n’excède pas 2°C. La visibilité est relativement mauvaise. Les bancs de sable sont bien découverts.
Au rendez-vous il y avait : Cygne tuberculé, Canards colvert, pilet, chipeau et siffleur ; Grand Cormoran, 11 Bécasseaux variables, 1 Bécassine des marais, Courlis cendré, Mouette rieuse, Goéland leucophée, Bergeronnette grise, Harle bièvre, Héron cendré, 1 Mésange à moustache, 1 Pie-grièche grise, Corneille noire, 1 Ouette d’Egypte, 7 Tadornes casarcas, Nette rousse, Fuligules milouin et morillon ; 23 Macreuses brunes, 3 Troglodytes mignons, Oie cendrée, Sarcelle d’hiver et 1 Grande Aigrette.
Erich Brunner

 


Fanel, côté camping TCS Gampelen, 4 décembre 2016

Début d'après-midi, côté est du Fanel, le brouillard se déchire et laisse passer quelques rayons de soleil, mais la visibilité est bonne. Du côté de la forêt, j'ai pu voir un Pic épeiche, quelques Pinsons des arbres, trois ou quatre Rougegorges familiers et deux Sittelles torchepots. Pour la roselière, il y avait quelques Bruants des roseaux, un Râle d'eau, un Pipits spioncelle mangeant sur un petite plage en bordure des roseaux, trois Grandes Aigrettes et un Butor étoilé passa en vol. Sur le lac, il y avait une trentaine de Garrots à œil d'or, six Harles bièvres, une dizaine d'Oies cendrées, huit Cygnes chanteurs divisés en deux groupes (premier groupe composé de cinq adultes et un jeune et le second groupe était composé de deux adultes et un jeunes) et treize Macreuse brune.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Cygne chanteur


02 Cygne chanteur


03 Jeune Cygne chanteur


 

Pour retrouver les anciennes obs, cliquez sur les fenêtres ci-dessous.

 

 


Archives obs
2007 2008 2009 2010 2011
2012 2013 2014 2015 2016
         

 

 


Cette rubrique "Observations" présente l'actualité ornithologique de nos membres
.


 

 

 


 
 
Design by Gratos

Le Club   |  Les statuts   |  Le comité |