Bienvenue sur le site du

                                                           CEPOB

                               

Le Club Les statuts Le comité

 

Centre d'Etude et de Protection des Oiseaux, Bienne et environs

DERNIERES OBS DU MOIS : ANNEE 2021

 

 

Champ-Pittet, 5 novembre 2021

Je me suis rendu tôt à Champ-Pittet pour profiter du lever du jour. Durant cette matinée, j'ai pu observer une dizaine de Panures à moustache, quatre Bruants des roseaux, un Pipit spioncelle, environ quatre Râles d'eau, trois Gallinules poule d'eau, deux Bécassines des marais, un Busard des roseaux, une bonne quinzaine de Canards chipeau, un Martin-pêcheur, trois Grèbes castagneux, une grande Aigrette, un Héron cendré et juste au moment de mon départ, le fantôme de la roselière , le Butor étoilé, est sorti des roseaux, pour mon plus grand bonheur.
Benjamin Gygax
photos : Benjamin Gygax


01 Martin-Pêcheur


02 Râle d'eau


03 Gallinule poule d'eau


04 Bécassine des marais


05 Bécassine des marais


06 Héron cendré


07 Grande Aigrette


08 Grande Aigrette


09 Grande Aigrette


10 Butor étoilé


11 Butor étoilé


12 Canard chipeau


Chasseral, 2 septembre 2021

1 Pluvier guignard 1ère année. En vol près de l’antenne, disparaît ensuite vers l’est et réapparaît quelques minutes plus tard pour se poser dans le secteur habituel.
M.gigon


Seeland 1 août 2021

Avec un mois de juillet bien arrosé, je me suis baladé dans le Seeland. Pour être exact, dans un triangle entre les communes de Siselen, Kallnach et Kerzers. Dans cette zone, certains champs sont bien inondés.
Ma première observation fut de grands groupes d'Hirondelles qui étaient composés d'hirondelles de fenêtre et rustique en majorité, et de temps en temps dans ces groupes quelques Hirondelles de rivage.
Dans un champ inondé, j'ai pu voir une Echasse blanche. Un peu plus loin, dans un autre champ, j'ai pu observer une vingtaine de Chevaliers aboyeurs, sept Combattants variés dans des plumages différents, quelques Chevaliers sylvains, guignettes et culblancs, un petit Gravelot, deux grands Gravelots et une Tadorne de Belon juvénile. En longeant un champ de pomme de terre, sous les feuilles, une bonne quinzaine de Bécassines des marais croyaient y être bien cachées, mais dès en avoir repéré une, tout ce petit monde s'envola.
Benjamin Gygax
photos : Benjamin Gygax


01 : Echasse blanche


02 : Chevalier guignette


03 : Petit gravelot


 

Hagneck 18 juillet 2021

Ce dimanche matin, je me suis rendu entre 10h et 12h15 à Hagneck, le niveau du lac est bien haut et le débit de l'Aare est fort.
Vers 10h15, je vois ''Arthur'' le Balbuzard pêcheur revenir en vol avec un beau poisson dans ses serres. Jusqu'à 11h15 rien de spécial à voir mis à part deux Milans noirs, quelques Oies cendrées, un Pic vert et quelques Harles bièvres. Mais là ''Arthur'' a repéré quelque chose, un deuxième Balbuzard qui arrivait sur son territoire. Il n'y a pas eu de bagarre entre eux, ils volèrent ensemble et au bout de quelques minutes ils disparurent en vol direction Luscherz.
En regardant mes photos, j'ai remarqué que le deuxième Balbuzard pêcheur était bagué à la patte gauche. Cette bague est de couleur noire, avec l'inscription BT24. J'ai envoyé ces infos à Wendy Strahm, responsable du projet de réintroduction du Balbuzard en Suisse. Le lendemain, elle m'envoyait déjà des informations sur BT24.
C'est une femelle qui a été baguée en juin 2020, dans la région du Mecklembourg à l'est d'Hambourg, au nord de l'Allemagne. Autre info qu'elle m'a donnée, il est rare qu'une femelle d'une année revienne à la recherche de territoire, normalement c'est à partir de la deuxième année.
Wendy est retournée le mardi 20 juillet 2021, mais elle n'a pas revu BT24 mais seulement ''Arthur''.
En espérant que BT24 revienne l'année prochaine pour fonder une famille avec ''Arthur''.

Benjamin Gygax
photos : Benjamin Gygax


01 Balbuzard pêcheur (Arthur)


02 Balbuzard pêcheur (BT24)


03 Balbuzard pêcheur (BT24 à gauche et Arthur à droite)


04 Plate-forme à Sterne du Cepob juste pas inondée


05 Inondations à Hagneck


06 Inondations à Hagneck


 

Samedi 03 juillet 2021

Le réveil sonne tôt ce matin. En compagnie de Claude, nous partons arpenter les pentes du Gantrisch; nous verrons bien ce que cette journée va nous offrir.
Le soleil nous gratifie d'un magnifique lever, ça commence plutôt bien. Ensuite, c'est un troglodyte bien excité et qui tente de séduire une femelle auprès de son nouveau nid qui nous accapare. D'autres passereaux montagnards attirent aussi nos regards. Mais la grande surprise du jour arrive lorsque nous franchissons le col de Schwalmere, à 1934 mètres d'altitude. Claude observe alors un troupeau de moutons lorsqu'une grosse ombre attire son attention: un vautour fauve!!
Rapidement, nous nous rendons compte que nous sommes en présence d'un impressionnant rassemblement de "Gyps fulvus". Ils sont posés vers le sommet du Schwideneggflue qui culmine à 2007 mètres d'altitude. Ils sont au nombre de 41!! Nous les observons longuement avant qu'ils ne prennent tous leur envol et ne disparaissent contre l'est.

PS: la qualité des images des vautours n'est pas optimale, mais il faut savoir que la distance nous séparant des oiseaux était tout de même de deux kilomètres.

Andreas Kammermann
photos : Andreas Kammermann


01 : Le soleil se lève.


02 : Les chamois apparaissent sur la crête.


03 : Troussepet.


04 : Troglodyte chanteur.


05 : Sur un autre perchoir de chant.


06 : Linotte mélodieuse dans une belle ambiance.


07 : Linotte mélodieuse.


08 : Pipit spioncelle.


09 : Vautours fauve sur la Schwideneggflue.


10 : Ils occupent toute la crête.


11 : 41 Vautours.


12 : Vautour fauve.


13 : Bain de soleil des marmottes.


 

Hagneck 4 juillet 2021

Petite matinée du côté d'Hagneck, à mon arrivée vers 8h30 Arthur le Balbuzard pêcheur était déjà là et y est resté jusqu'à mon départ à 12h30. Vers 9h il a tenté de pêcher mais sans succès, sinon il a passé une matinée assez tranquille, mais lors d'un changement de perchoir, il est passé trop proche du nid artificiel posé ce printemps. Celui-ci étant occupé par un (au moins) jeune Goèland leucophée, ses parents ont vite fait comprendre à Arthur de ne pas s'approcher de trop près du nid.
Sinon, j'ai pu observer deux Milans noirs qui nichent aussi dans le coin, deux Oies rieuses, un Pic noir, deux Pics verts, une bonne trentaine de grands Cormorans, un couple de Harle bièvre et quelques Nettes rousses.
Benjamin Gygax
photos : Benjamin Gygax


01 Arthur le Balbuzard pêcheur


02 Balbuzard pêcheur


Lüscherz, 20 juin 2021

J'ai participé pour la deuxième fois à la matinée de monitoring Balbuzards. Après une premier essai à Vinelz où le soleil levant et la forte bise nous avaient rendu la vie dure, j'étais cette fois-ci assigné à Lüscherz. J'ai donc planté ma longue-vue de bon matin au bout du ponton.

L'aube fut assez calme, à l'exception des quelques courses-poursuites des Foulques. Quelques Grèbes huppés cherchaient (et trouvaient!) des poissons aux alentours. Un Castor d'Eurasie est passé sous le ponton puis un Coucou gris s'est fait entendre. Goélands leucophées et mouettes rieuses patrouillaient par intermittance.

Quelques gouttes de pluie sont tombées, juste le temps de sortir la veste...

Un Grand Cormoran est venu se poser assez près, me permettant quelques plans rapprochés sur le jaune-orange de la base du bec.

Tout était donc bien tranquille, jusqu'à ce que ma longue-vue se pose par hasard sur deux silhouettes volant dans ma direction loin au-dessus de Hagneck. Je pensai d'abord à des Goélands, mais dans le doute gardai un oeil sur elles. Au fur et à mesure qu'elles se rapprochaient, j'avais la perspective aidant une meilleure vision de leurs couleurs et une meilleure estimation de leur taille... j'arrivai donc à la conclusion qu'il devait bien s'agir de deux Balbuzards pêcheurs!

L'un des deux a assez vite viré sur sa gauche, disparaissant derrière la forêt. L'autre s'est approché d'avantage, me laissant juste le temps de renforcer mon jugement et de prendre quelques - mauvaises - photos, lesquelles ont permis à Wendy Strahm de confirmer la théorie "balbu". L'oiseau est ensuite également parti vers le sud.

Après recoupement des différentes données, l'un des deux individus pourrait être Arthur, qui a fait une infidélité à Hagneck dans la matinée après un semblant de parade nuptiale. Un Balbuzard a également été vu à Niederried peu après mon observation. L'analyse détaillée est
disponible sur le site www.balbuzards.ch.

En clôture de matinée j'ai encore pu voir deux Sternes pierregarin.

Quentin Wenger
photos : Quentin Wenger



- Grèbe huppé


- Castor d'Eurasie


- Grand Cormoran


- Balbu de loin, balbu flou, balbu à contre-jour... mais balbu quand même!


- Sterne pierregarin (et une tache sur mon objectif)

 


 

Court et Chaluet, 19 juin 2021

Je participe à la sortie nature annuelle de la Société mycologique de Tramelan organisée par Jean-Claude Gerber.

Nous visitons tout d'abord les alentours de l'église réformée de Court où l'on trouve diverses orchidées: Orchis de Fuchs, Orchis pyramidal et
Orchis militaire (hélas déjà fané lors de notre passage).

Nous nous rendons ensuite aux biotopes de l'ancienne gravière faisant face au site de dépôt de Chaluet. Nous y voyons de nombreuses plantes et insectes ainsi qu'un Cassenoix moucheté dans la pinède.

Nous complétons l'excursion par un arrêt au ruisseau de Chaluet où nous observons un couple de Caloptéryx vierges.

Quentin Wenger
photos : Quentin Wenger


- Orchis pyramidal


- Orchis de Fuchs, spécimen de taille imposante




- Cassenoix moucheté (x2)


- Ancolie commune


- Lychnis fleur de coucou


- Trichie fasciée (en haut) et Thomise variable (ou araignée-crabe, en bas) sur une Marguerite commune


- Cicindèle hybride


- Petit argus


- Robert-le-Diable


- Anax empereur, mâle


- Caloptéryx vierge, femelle


- Caloptéryx vierge, mâle

 


 

Entre Tourtemagne et Leuk 26 juin 2021

Ma journée commença à la gare de Bienne, par la rencontre d'un petit groupe de Cepobiens qui se dirigeait du côté de l'Emmental pour une sortie du CEPOB. Ils n'ont pas réussit à me convaincre à les suivre. En arrivant en gare de Berne, je les abandonne et continue mon voyage en direction du Valais. Je me suis rendu entre Tourtemagne et Leuk, cette zone est le vieux lit du Rhône, seul des étangs plus ou moins grands témoignent du passé de ce lieu. Cet endroit est partagé en deux parties distinctes, l'une est un golf et l'autre celle qui m'intéresse, est une réserve naturelle.

En me rendant vers un des étangs, j'ai déjà pu voir quelques Hirondelles et Martinets noirs, environ quatre Pies bavardes et un quinzaine de Chardonnerets élégants. Juste avant d'arriver vers l'étang, j'ai pu entendre le Rossignol philomèle et le cri des Guêpiers d'Europe. Arrivé à l'étang, une dizaine de Guêpiers d'Europe chassaient, nourrissaient les jeunes dans les trous faits dans un petit talus au bord de l'étang et allaient se reposer sur des arbustes. Ce n'était pas les seuls à nourrir leurs jeunes, il y avait deux couples de Tarier pâtre et des Etourneaux sansonnets et des Moineaux friquets qui rapportaient de la nourriture à leurs jeunes. Sur l'étang, il y avait deux Fuligules morillons, une Gallinule poule-d'eau, un grand Cormoran, des Canards colverts et quelques Foulques macroules. Dans la petite forêt bordant l'étang, un cri de Pic vert se fit entendre ce qui a eu pour effet l'envol de deux Hérons cendrées. C'est sous une chaleur pesante que j'ai pris le chemin du retour.
Benjamin Gygax
photos : Benjamin Gygax


01 Etourneau sansonnet nourrissant leurs jeunes


02 Moineau friquet


03 Tarier pâtre (Mâle)


04 Guêpier d'Europe


05 Guêpier d'Europe


06 Guêpier d'Europe


07 Guêpier d'Europe


Port de Cudrefin 20 juin 2021

Dernière matinée de l'opération cordonnée de l'observation du Balbuzard pêcheur. Cette fois, Wendy Strahm (responsable du projet Balbuzard) m'a donné le poste d'observation du port de Cudrefin. Depuis là, la vue donne sur le Fanel et de l'autre côté sur une baie peu profonde, donc propice au Balbuzard. Malheureusement aucun Balbuzard n'est passé dans la tranche horaire qui nous était impartie (5h30 à 10h). Pendant ce temps, on a pu observer ou entendre avec mon binôme du jour, un Loriot d'Europe, un Coucou gris, un Râle d'eau, une Rousserolle lucinoïde, quelques Hirondelles rustiques et Martinets noirs, une dizaine de Fuligules morillons, cinq Nettes rousses, des Sternes pierregarins qui allaient pêcher et juste avant 10h un Héron pourpré survola le port pour se diriger du côté du Fanel. Pour plus d'info sur cette journée, vous pouvez aller voir le compte-rendu, sur www.balbuzards.ch.
Benjamin Gygax


Sugiez, dimanche 20 juin 2021

Pour la troisième fois, un dimanche matin était organisé pour les lève-tôt amateurs de Balbuzard pêcheur, histoire de voir combien de balbuzards circulent en ce moment dans la région des Trois-Lacs. Coordonné par Wendy Strahm, dans le cadre du programme de réintroduction de cette espèce emblématique, cette troisième matinée aura réservé une ou l’autre surprise (voir www.balbuzards.ch).

Pas de Balbuzard toutefois du côté du Lac de Morat, mais encore une fois une très belle ambiance matinale et quelques magnifiques observations. Avec en toile de fond le concert de la forêt riveraine au lever du jour, c’est une famille de Cygnes tuberculés qui a ouvert le bal. Et en son sein, un poussin qui n’avait rien du vilain petit canard cher à Andersen, puisque son duvet était blanc comme neige!

Autre poussin, à la livrée toute rayée celle-ci, celui d’un Grèbe huppé qui avait faim, bec grand ouvert, au chaud dans les plumes du dos de sa mère, laquelle scrutait le fond de l’eau à la recherche de quoi nourrir son rejeton.

Enfin, après le vol furtif d’un Blongios nain traversant le canal de la Broye sans demander son reste, la fermeture du bal aura été assurée avec une rare élégance par les acrobaties tout en douceur et en souplesse, comme un vol au ralenti, d’une magnifique Guifette moustac récoltant sa pitance au vol au-dessus d’un tapis de Nénuphars jaunes.
Philippe Grosvernier

photos : Philippe Grosvernier


01 : Les jeunes Cygnes grandissent vite. L'un d'eux s'est habillé de blanc.


02 : Grèbe huppé cherche à manger pour son jeune.


03 : Acrobaties de Guifette moustac.


04 : Guifette moustac.


 

Samedi 19 juin 2021: Perdrix et linottes

Une info de Pierre, notre dévoué caissier, attire mon attention et surtout déclenche un fort désir d'en savoir davantage: il a observé une Perdrix bartavelle dans le massif du Gantrisch.
Cette observation interpelle aussi Claude, notre Webmaster, et décision est prise de nous rendre rapidement sur place.

Le surlendemain, avant 06h00, nous sommes dans le terrain à l'endroit signalé par Pierre. Et nous ne devons pas attendre bien longtemps pour qu'une perdrix bartavelle nous dévoile sa position par son chant. Intense moment de joie que de pouvoir observer à bonne distance ce discret gallinacé pendant plusieurs heures. L'oiseau est en couple et chante régulièrement jusqu'aux environs de 11h. Nous observons encore un troisième individu, chanteur aussi, non loin du couple.

La bartavelle a toujours été insaisissable durant mes nombreuses années d'ornithologie; je l'avais entendue à plusieurs reprises mais ne l'avais vue qu'une seule fois lors d'une sortie Cepob à Piora, au Tessin.

Pour parachever cette belle matinée, un couple de Linotte mélodieuse a joué le jeux en posant de bonne grâce devant l'objectif du photographe.

Andreas Kammermann

photos : Andreas Kammermann


01 : Perdrix bartavelle


02 : Dans les hautes herbes


03 : La bartavelle caccabe


04 : En déplacement.


05 : Dans la prairie fleurie.


06 : Le couple.


07 : Linotte mélodieuse mâle.


08 : Linotte mélodieuse femelle.


09 : Le mâle de face.


10 : En couple.


11 : Madame et Monsieur.


12 : Le mâle avec ses couleurs vives.


 

Observation - 18.06.2021

Un couple de Pouillots siffleurs alarme intensément lors de mon passage au pied d'une barre rocheuse dans la côte de Vugelles (VD).
Gauvain Saucy

photo : Gauvain Saucy


01: Pouillot siffleur

 


16 juin 2021

Succès de la nidification d’un couple de Faucons pèlerins suivis par le CEPOB: 3 jeunes envolés.

Michel Gigon

photos : Michel Gigon


01: Faucon pèlerin juvénile


02: Faucon pèlerin juvénile

 


 

Petit aperçu d’un mois de mai pluvieux, mais pas que…

1er mai
Les Martinets noirs sont de retour dans les nichoirs sous mon toit à Reconvilier.

15 mai
Une Pie-grièche écorcheur chante aux abords du terrain de football à Reconvilier.

23 mai
Une Alouette lulu chante aux abords de la Werdtberg sur Montoz.

28 mai
Un Rougequeue à front blanc et un Gobemouche noir chantent dans le quartier de Bel-Air à Reconvilier.

30 mai
Après une première édition le 9 mai, me voici de retour sur le môle de l’embouchure de la Broye dans le Lac de Morat pour une opération coordonnée d’observation des Balbuzards dans la région des Trois-Lacs (voir le compte-rendu de cette matinée par Wendy Strahm sur https://www.balbuzards.ch/category/dernieres-nouvelles/). Comme la dernière fois, pas trace de Balbuzard sur le Lac de Morat, mais les Sternes pierregarins ont mené le bal toute la matinée.
Aux observations de Sternes sont venu s’ajouter: 1 Héron pourpré, 6 Guifettes noires, 1 Hirondelle de rivage et les chants, entre autres, du Coucou gris, du Pic vert, du Pic épeiche, du Rossignol philomèle, de la Locustelle luscinioïde, des Rousserolles effarvatte et turdoïde, du Loriot d’Europe.
Encore une fois, cela a valu la peine de se lever tôt.

Et pendant ce mois de mai, malgré la pluie, du côté du Montoz, les Pics noirs ont couvé et élevé leurs nichées. Le 25 mai, les jeunes bien emplumés, mâles et femelles déjà reconnaissable à la différence de coloration de la calotte plus ou moins rouge, ont reçu une de leurs dernières becquées. Le 30 mai, le nid était vide.

Philippe Grosvernier
photos : Philippe Grosvernier


Sternes pierregarins


Sterne pierregarin


Sterne pierregarin


Foulques


Nourissage


Jeune Pic noir mâle


Relève

 


 

Portalban 30 mai 2021

Dans le cadre de surveillance du projet Balbuzard pêcheur, je me suis retrouvé du côté de Portalban, pour cette deuxième matinée d'observation. Comme lors de la même action du 9 mai dernier, à laquelle Philippe Grosvernier participait aussi, il y avait plusieurs postes d'observation dans la région des trois lacs et même le long du Doubs, pour voir les déplacements du Balbuzard.
A 5h30, je retrouve mon binôme du côté du débarcadère de Portalban. Nous voilà parti pour 4h30, à scruter tout ce qui vole autour de nous. Malheureusement pour nous, le Balbuzard pêcheur ne nous a pas rendu visite, mais il a été vu du côté du Fanel et d'Hagneck.
Pendant ce temps, nous avons pu voir environ 300 grands Cormorans en pleine partie de pêche, une dizaine de Sternes pierregarin, quelques Foulques macroule, une vingtaine de Nettes rousses, une dizaine de Mouettes rieuses, cinq Martinets noirs, une Hirondelle rustique, et aussi quelques Cygnes tuberculés, Canards colvert et Goélands leucophées, un rapace dont nous ne sommes pas sûrs à 100% de son identification mais sûrement un Busard des roseaux.
Dans les environs, un Loriot d'Europe et un Coucou gris chantaient et sur les hauteurs de Portalban, un Faucon crécerelle et un Milan royal planaient.
Notre activité a pris fin vers 10h et c'est à ce moment que les premiers Kitesurfeurs arrivèrent pour profiter de la bise.
Benjamin Gygax


 

Observations à Préverenges (VD) le 27 mai et à Loèche (VS) le 22 mai 2021

Je suis allé à l'île aux oiseaux à Préverenges (VD) le 27 mai où j'ai notamment vu 1 Sterne caspienne (ma première en Suisse) parmi les nombreuses Sternes pierregarins et Mouettes rieuses. Quelques Guifettes noires volaient et pêchaient au large, tandis que plus de 100 Grands Cormorans se reposaient sur l'île aux oiseaux en compagnie des Sternes pierregarins et des Mouettes rieuses, ainsi que d'une Ouette d'Egypte et de quelques Hérons cendrés : les oiseaux se bousculaient sur cette île!

J'étais allé auparavant aux étangs de Loèche (VS) le 22 mai observer les Guêpiers d'Europe de retour sur leur site de nidification. Il y en avait une vingtaine et autant de photographes qui se bousculaient sur le point d'observation! Certains Guêpiers entraient déjà dans les trous où ils nichent. Ils étaient un peu loin pour mon appareil de photo. J'ai également vu 1 Rouge-queue à front blanc mâle en plumage nuptial.

J'avais oublié de mentionner une observation effectuée le 9 mai sur le lac Léman du côté de Villeneuve (VD) avec 1 Grèbe esclavon en compagnie de plusieurs Grèbes à cou noir en plumage nuptial. Ils étaient malheureusement trop loin pour mon appareil de photo. J'ai ainsi vu les 5 espèces de Grèbes européens sur le Lac Léman ce printemps, tous en plumage nuptial.

Jean-Michel Fallot
photos : Jean-Michel Fallot


Sterne caspienne sur l'île aux oiseaux à Préverenges


Sternes pierregarins sur l'île aux oiseaux à Préverenges


Guêpier d'Europe aux étangs de Loèche

 


Honegg, 23 mai 2021

Comme l'envie de montagne commençait à nous démanger mais que la météo ne permettait pas encore d'"exploit", nous nous sommes décidés à faire une balade dans la région d'Eriz, en Haute-Emmental. Nous pensions monter sur le Hohgant par le Grüenebergpass mais avons dû nous rendreà l'évidence en arrivant sur place que même ce plan-là était malaisé au vu des récentes chutes de neige.

Nous avons donc opté pour un itinéraire alternatif centré autour du Rotmoos et du Honegg.

Le matin a été humide mais le ciel s'est dégagé bien vite, nous offrant ainsi une très belle journée et un incroyable coup d'oeil sur les
Préalpes et Alpes saupoudrées de blanc.

Côté faune, une bonne trentaine d'espèces ornithologiques ont pu être observées, dont le Coucou gris, le Gobemouche noir, les Pipits des
arbres et spioncelle, le Merle à plastron, l'Epervier d'Europe et la Bergeronnette des ruisseaux. On notera également une petite dizaine de
Chamois et un Chevreuil.

Claude et Quentin Wenger
photos : Quentin Wenger


Les "trois grandes" jouent à cache-cache


Le Sulzigrabe avec les Sibe Hängste à gauche; derrière le col du Sichle, c'est le fameux Justistal !


Gobemouche noir mâle


Bouc chamois; j'étais en train de régler mon appareil photo "dans le vide" lorsque je me suis rendu compte que mon champ de visée n'était
finalement pas si vide que ça...


 

OBSERVATIONS AU FANEL Le 20 mai 2021

Une belle fin d’après-midi et début de soirée m’ont permis de voir les espèces suivantes : Blongios nain, Guifette moustac, Ouette d’Egypte, Canards chipeau et colvert ; Sternes pierregarin et arctique ; Harle bièvre, Grèbe huppé, Hirondelles de fenêtre et rustique ; Cygne tuberculé, Grande Aigrette, Mouette rieuse, Bergeronnette grise, Gallinule Poule d’eau, Bruant des roseaux, Rousserolles effarvatte et turdoïde ; Coucou gris, Rossignol philomèle, Fauvettes à tête noire et des jardins ; Pigeon ramier, Mésanges bleue et charbonnière ; Martinet noir, Merle noir, Rougegorge familier, Loriot d’Europe, Pouillots véloce et fitis ; Pinson des arbres, Corneille noire, Héron cendré, Milan noir, Crabier chevelu, Etourneau sansonnet, Grive musicienne, Foulque macroule, Goéland leucophée, Nette rousse , Grand Cormoran, Oie cendrée, Busard des roseaux, Torcol fourmilier, Verdier d’Europe.

Les mammifères m’ont également fait plaisir. Un Renard roux et deux Castors se sont longuement montrés. Une famille de 7 sangliers s’est laissé approcher. L’adulte m’a signifié qu’il y avait une limite à ne pas franchir. Un des 6 marcassins est même monté sur le môle sud du Canal pour fouir un petit « carré » de terre.

Erich Brunner

 


 

Observations à Préverenges (VD) le 20 mai 2021

La saison de passage des limicoles touche gentiment à sa fin, mais elle réserve encore quelques belles surprises. J'ai ainsi vu aujourd'hui sur l'île aux oiseaux à Préverenges 1 Bécasseau maubèche et 1 Bécasseau variable, les 2 en plumage nuptial. Sinon, les Mouettes rieuses et les Sternes pierregarins nichent ensemble sur la plateforme construite à leur intention, mais elle est trop petite pour accueillir tout le monde.

A signaler encore une dizaine de Guifettes noires au large, 1 Chevalier gambette et 1 couple d'Ouettes d'Egypte avec au moins 4 poussins.

Jean-Michel Fallot


 

17 mai 2021

dans les alentours de Reconvilier, la Bécasse croule entre deux averses.
M.Gigon


 

Observations à Sugiez, dimanche 9 mai 2021

Dans le cadre d’une opération visant à suivre l’activité des Balbuzards pêcheurs dans la région des Trois-Lacs, activité coordonnée par Wendy Strahm (www.balbuzards.ch), je me suis retrouvé en poste de 6h à 10h du matin sur la jetée est de la Broye à Sugiez, au bord du lac de Morat.

Si les Balbuzards ont fait le spectacle du côté du Fanel et de Hagneck, aucun d’entre eux ne s’est montré aux abords du lac de Morat. Mais qu’à cela ne tienne, la matinée fut riche en belles observations.

A 6h du mat’, avant le lever du soleil, c’est l’ambiance sonore qui retient tout d’abord l’attention : le Loriot lance ses notes flûtées dans la frondaison de la forêt riveraine, accompagné par le Rossignol et par le Coucou, tandis que la roselière résonne du chant des Rousserolles turdoïdes et effarvattes, avec en toile de fond la longue plainte métallique de la Locustelle luscinioïde et au loin les cris rauques des Hérons cendrés qui nichent au sommet d’un grand feuillu.
Sur le lac, tout proche de la roselière, les deux plateformes de nidification installées par le Cercle Ornithologique de Fribourg sont occupées l’une par un couple de Goélands leucophées, l’autre par un essaim bruyant de chamailleuses Sternes pierregarins. Celles-ci se livreront d’ailleurs régulièrement à des attaques en piqué sur les deux Goélands qui finiront par déserter la plateforme.
Et au large, plus d’une centaine de Grands Cormorans se livrent à une partie de pêche effrénée, qui n’est pas sans rappeler celles, bien plus impressionnantes encore, du lac de Kerkini, en Grèce orientale. D’ailleurs, avec les Grèbes qui s’activent dans la brume au ras de l’eau, on n’est pas très éloignée de l’ambiance du petit port de Mandraki !

La matinée se poursuivra en compagnie du soleil, qui gagne peu à peu de la hauteur et réchauffe l’atmosphère. Au fil des heures, j’aurai vu défiler, dans le ciel ou sur l’eau : 4 Avocettes élégantes, 4 Aigrettes garzettes, 5 Guifettes noires, 12 Mouettes pygmées, des Mouettes rieuses, 1 Chevalier guignette, quelques Milans noirs, 1 Autour des Palombes, quelques Grands Corbeaux, quelques Nettes rousses, Harles bièvres, Foulques macroules, Canards colverts et Cygnes tuberculés.

Et pour compléter le tableau : 1 Pic vert, 1 Fauvette à tête noire, 1 Bergeronnette grise et des Corneilles noires.

Prochaine matinée d’observation des Balbuzards : dimanche 30 mai. Vous pouvez vous annoncer auprès de Wendy Strahm (wendy.strahm@gmail.com) en mentionnant que vous êtes membres du CEPOB!

Philippe Grosvernier
photos : Philippe Grosvernier

 


 

Virée tessinoise (Bolle di Magadino et Delta de la Maggia) 4 et 5 mai 2021

Lors de mon petit séjour de trois jours à Locarno, j'ai profité d'aller faire un tour dans deux réserves naturelles du coin.
Le 4 mai, j'ai passé ma matinée dans la partie sud du Bolle di Magadino, jolie réserve naturelle composée de forêt riveraine, de roselières, de prairies humides et du fleuve Ticino. Tout cela parsemé d'étangs et de quelques îles de gravier et de sable au niveau du fleuve et du lac.

J'ai pu y observer deux Rougequeues à front blanc, quelques Gobemouches gris et noir, trois Rossignols philomèles, deux Pics verts, deux ou trois Torcols fourmiliers, des Mésanges bleues, charbonnières, nonnettes et à longue queue, un Loriot d'Europe, un Coucou gris et quelques autres pour la forêt riveraine.
Au niveau des zones humides (lac, étang et fleuve), deux Ouettes d'Egypte, un Bihoreau gris, un Chevalier sylvain, un Chevalier aboyeur, une douzaine de Guifettes noires, plusieurs Canards colvert, quelques Harles bièvres, deux grands Gravelots, quelques Chevaliers guignettes, trois petits Gravelots, sur le lac il y avait plusieurs dizaines d'Hirondelles rustiques en pleine chasse et parmi elles quelques Hirondelles de rocher. En retournant prendre le bateau, un ornithologue tessinois m'arrêta pour me montrer, de l'autre côté du Ticino, deux oiseaux le premier était bien jaune c'était une Bergeronnette citrine et le deuxième était plutôt brun roussâtre c'était un Pipit à gorge rousse (deux nouvelles coches).

Le soir, en rentrant à l'auberge de jeunesse de Lorcano, j'ai observé un groupe de Martinet noir dont l'un d'eux m'a paru bizarre, c'était bien le cas, car c'était un Martinet pâle.

Le 5 mai, ma journée commence par une coche , celle-ci a été faite dans le jardin de l'auberge de jeunesse et c'était trois Moineaux cisalpin.
Après cela, je me suis rendu au delta de la Maggia, qui me fait penser à Hagneck avant la construction du nouveau barrage, mais ici pas de barrage mais un grand îlot de sable, gravier et grosses pierres. Au niveau du lac, j'ai pu observer deux petits Gravelots, deux Grèbes castagneux, quelques Canards colverts, une vingtaine d'Harles bièvre, dont une femelle avec quatorze poussins, plusieurs Grèbes huppés et de nouveau un grand groupe d'Hirondelles rustiques en chasse. Après cela, j'ai remonté la Maggia sur environ deux kilomètres, avec à gauche la Maggia et à droite des haies d'arbustes divers. Durant cette petite marche, j'ai pu voir quatre Chevaliers guignettes, une nouvelle famille de Harles bièvre avec dix poussins et le Martin-pêcheur d'Europe au niveau de la Maggia. Pour le côté haie, il y avait des Fauvettes à tête noire et des jardins, trois Rossignols philomèles, un Ecureuil roux, un Coucou gris, trois Corneilles mantelées, quelques Gobemouches gris et noirs, un couple de Pic vert, un Pic épeiche, un Loriot d'Europe et quelques Chardonnerets élégants.
En terminant mon séjour, je me suis encore arrêté en Locarno et Bellinzone, pour aller observer un Faucon kobez qui y était signalé.

Benjamin Gygax
photos : Benjamin Gygax


01 Pic vert


02 Gobemouche noir


03 Rossignol philomèle


04 Famille de Harles bièvre


05 Transports en commun sur la Maggia


06 Poussins de Harle bièvre


 

Lundi 03 mai 2021

Le week-end a été mauvais et MétéoSuisse annonce une belle journée pour ce lundi ; c'est l'occasion de monter à Chasseral pour aller écouter les alouettes.
Je pars de la maison au lever du jour sous un froid vif pour la saison : -3°C. En arrivant au Chasseral, je me retrouve dans un
décors blanc ; ça, je m'y attendais.
Mais au sommet, de belles formations de givre s'offrent à mes yeux ; et ça, je ne m'y attendais pas du tout !!

Malgré ce sursaut de l'hiver, la vie est bien présente : traces de lièvre, traces de renard, observation de quelques chamois. Les oiseaux ne sont pas en reste :
merle à plastron, bergeronnette grise, mésange huppée, venturon montagnard, pipit des arbres, pipit spioncelle, pinson des arbres, accenteur mouchet, linotte mélodieuse, alouette des champs, corneille noire et buse variable. Par contre, je n'ai pas observé le rougequeue noir. Par moments, bien timidement, l'une ou l'autre alouette s'élève dans les airs en lançant quelques strophes si prenantes. Oui, les alouettes sont bien là.

Andreas Kammermann
photos : Andreas Kammermann


01 : Merle à plastron


02 : Mâle et femelle de Merle à plastron


03 : Envol de la femelle


04 : Venturon montagnard


05 : Pinson des arbres


06 : Jonquilles


07 : Primevère


08 : Primevères


09 : Proche du sommet


10 : Végétation givrée


11 : L'Alouette des champs est bien là.


12 : Alouette des champs


13 : Linotte mélodieuse


14 : Linotte sur conifère


15 : Linotte givrée


16 : Hiver au sommet...


17 : ... et printemps à Nods


 

Un mois d’avril bien occupé


Les restrictions de voyage liées au covid ont ceci de bon que l’on prend plus de temps pour (re)découvrir sa région au lieu de crapahuter à l’autre bout du monde. Profitant d’une période de vacances « à la maison », j’ai eu l’occasion de glaner quelques belles observations en ce mois d’avril balayé par la bise.

Le 16 avril, à Hagneck, ce fut ma première rencontre visuelle avec Arthur, le Balbuzard élevé à Bellechasse il y a trois ans et pour lequel le CEPOB a participé à l’installation d’une aire de nidification. Et, s’il a quelques démêlés avec un couple de Goélands leucophées qui s’y installent, Arthur s’intéresse de très près à son nouveau nid d’aigle. Il ne cesse d’ailleurs de foncer sur ce nid pour en déloger les Goélands, et ceux-ci le lui rendent bien. Vivement qu’il se trouve une compagne pour faire le poids face aux goélands!
Autres observations à Hagneck ce même jour : 7 Chevaliers aboyeurs et 1 Chevalier arlequin; 2 petits Gravelots; 1 Bergeronnette printanière; Milans noirs et royaux; 1 Buse variable, 1 Epervier, 1 Busard des roseaux mâle immature et 1 Faucon hobereau à l’affût des nuées d’hirondelles en migration sur le lac; encore 1 Garrot à œil d’or mâle, quand bien même l’hiver est passé; une dizaine de Sarcelles d’hiver, des Oies cendrées, des Hérons cendrés qui couvent haut perchés dans les arbres.

Je suis retourné à Hagneck en fin d’après-midi le 23 avril pour suivre les évolutions d’Arthur le Balbuzard. De toute évidence, ce très bel oiseau attire l’attention et nombre de gens viennent le voir. D’autres passent par là par hasard et sont tout heureux d’en apprendre plus sur cet oiseau intriguant. Une belle occasion de parler de protection des oiseaux, de disparition d’espèces et de ce qu’il en coûte lorsqu’on essaie de redonner un coup de pouce à la nature pour réintroduire une espèce éradiquée de notre paysage il y a plus de 100 ans.






Balbuzard

J’ai aussi pris un peu de temps pour parcourir la forêt du versant sud du Montoz et je me suis posé ça et là sans but précis, vaguement caché sous ma toile de camouflage. Cela m’a valu quelques belles rencontres à l’image de cette Buse variable venue se percher juste au-dessus de moi, ou de cet Ecureuil tout de même assez timide.




Buse et Ecureuil

Enfin, le long d’un ancien layon forestier, mon attention a été attirée par le bruyant manège d’un Pic noir. Revenant sur mes pas en cherchant le pic, j’ai trouvé un beau hêtre avec trois loges. M’installant encore une fois à la va-vite sous ma toile de camouflage, j’ai eu le plaisir de voir le Pic noir arriver à son trou de vol, inspecter l’intérieur et surveiller les environs avant de s’engouffrer dans sa loge. Quelques jours plus tard, c’est la femelle qui visitait la loge et s’y installait peu après mon arrivée sur place. Le mâle n’a eu de cesse de se manifester aux alentours, par des cris, quelques tambourinages plutôt discrets par rapport à ce dont il est capable, et des allers et venues parmi la cime des arbres, battant l’air de son vol bruyant. Au bout de 45 minutes de ce manège, le mâle s’est présenté à l’entrée de la loge en émettant de doux piaillements, invitant sa compagne à échanger sa place. Celle-ci ne s’est pas fait prier longtemps. Elle a bondi hors de son trou et s’en est allé sans prêter la moindre attention à son compagnon, lequel s’est enfilé dans sa loge. 4 heures plus tard il y était toujours.


Pic noir mâle, toute la calotte est rouge. Alors que la femelle n'a que la partie arrière de rouge.


Pic noir mâle.
Philippe Grosvernier
photos : Philippe Grosvernier

 


 

Observations à Préverenges (VD) le 9 avril 2021

Je suis allé du côté de Préverenges (VD) par un temps printanier agréable (15°C), mais bien ventilé avec des vagues sur le Léman (les kyte surf s'en donnaient à coeur joie) pour constater que la migration des oiseaux d'eau a bien commencé. J'ai notamment observé sur l'île aux oiseaux abritée des vagues 1 Huitrier pie, 1 Bécassine sourde, 3 Bécassines des marais, 1 Bécasseau variable en plumage nuptial, 2 Petits Gravelots, 1 Chevalier guignette, 1 Mouette mélanocéphale en plumage nuptial parmi les Mouettes rieuses, au moins 50 Sternes pierregarins, 1 Râle d'eau, une dizaine de Galinules poule d'eau, 1 Sarcelle d'été mâle, 6 Nettes rousses (4 mâles et 2 femelles), 1 Ouette d'Egypte et 1 Canard mandarin mâle sur la Venoge.

Les Sternes pierregarins sont donc de retour, mais pas encore sur la plateforme, contrairement aux Mouettes rieuses où les 2 espèces avaient niché avec succès l'année passée.

J'ai aussi eu l'occasion de voir la Bécassine sourde se nourrir en secouant son corps de manière typique, contrairement aux Bécassines des marais.

J'avais également observé le 2 avril à Préverenges un Grèbe jougris en plumage nuptial avec plusieurs Grèbes huppés et à cou noir. 1 Grèbe esclavon est également signalé depuis plusieurs jours au même endroit, mais il y avait trop de vagues sur le lac pour le voir l'après-midi du 9 avril.

Jean-Michel Fallot

 


 

Hagneck 11 avril 2021

Petite virée du côté d'Hagneck, ma première obs le long du canal de l'Aare fut un Tarier pâtre. Puis en descendant au barrage, j'ai pu entendre ou voir une Mésange nonnette, quelques Fauvettes à tête noire, un Gobemouche noir, un Pic vert, un Pouillot fitis et quelques Pouillots véloces. Du côté du lac, il y avait quatre petits Gravelots, six Canards chipeaux et huit Oies cendrées. Au niveau du canal revitalisé de l'ancien barrage, j'ai eu la chance de voir ''Arthur'' le Balbuzard pêcheur qui avait déjà séjourné ici l'automne passé, il a l'air de si plaire car il défend déjà la zone de son nid face au couple de Milan noir, il y avait aussi dans ce secteur quelques Nettes rousses, huit Harles bièvres, un Chevalier guignette, un Martin-pêcheur d'Europe et un vingtaine de grands Cormorans.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Nette rousse


02 Oies cendrées


03 Oies cendrées


04 Tarier pâtre


05 Balbuzard pêcheur


06 Balbuzard pêcheur


07 Balbuzard pêcheur


08 Balbuzard pêcheur


 

11 avril 2021 :

Le Rouge-queue à front blanc chante dans mon jardin!
M.Gigon


 

Champs entre Witzwil et Ins 5 avril 2021

J'ai un peu parcouru les champs du côté d'Ins, j'ai pu y observer un Courlis corlieu, huit Courlis cendrés, quelques Oies cendrées, des Alouettes des champs, des Bruants jaune et en fin de journée trois groupes de Bergeronnettes printanières, dans le premier et le second il y en avait une bonne trentaine et dans le dernier une quinzaine. Il y avait aussi quelques rapaces tel que deux Milans noirs, un Milans royal, quelques Buses variables et deux Faucons crécerelles.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Milan royal


02 Milan royal


03 Bergeronnette printanière


04 Bergeronnette printanière


05 Bergeronnette printanière


24.03.2021

Le printemps se fait bien sentir aujourd'hui aux Coeudres (Damphreux JU): les Pouillots véloces, Tariers pâtres et Alouettes des champs chantent à tue-tête; les Bruants jaunes et des roseaux piaillent abondamment; les cigognes claquent du bec; les Pics épeiches tambourinent, un Pic noir et un Pic mar alarment; quelques Bécassines se toilettent au soleil. Le soleil presque assommant est propice aux rapaces, si bien que le ciel parfaitement dégagé est moucheté de Milans noirs et royaux, buses, éperviers, et même un Balbuzard de passage.

Gauvain Saucy


 

Observations à Anzère (VS) le 13 mars 2021

Profitant d'une belle journée pour skier, j'ai eu de la chance d'admirer d'assez près un Gypaète barbu adulte planant au-dessus du domaine skiable d'Anzère avec plusieurs Grands Corbeaux. J'ai également observé quelques Niverolles alpines à l'arrivée d'un télésiège (Les Rousses) à 2400 m/mer ce jour-là. Je les avais déjà vues auparavant à plusieurs reprises à cet endroit en hiver où elles trouvent de la nourriture dans une mangeoire (graines).

Jean-Michel Fallot



12.03.2021

2 Pouillots véloces chantent au bord du lac à Mörigen: cela sent le printemps!
M.Gigon


27 février 2021, Entre Nods et Lignières

Ce matin, j'ai pu observer un grande Aigrette et deux Hérons cendrés, sur le plateau de Diesse, dans un champ entre Nods et Lignières.
Benjamin Gygax

 


 

Fanel 21 février 2021

En ce dimanche ensoleillé, je me suis rendu au Fanel. Une de mes premières observations, le long du canal de la Broye, fut un Castor. Le long de la forêt, j'ai pu entendre quatre espèces de Pic (noir, épeiche, vert et épeichette). Dans la baie du chablais de Cudrefin, j'ai pu y observer quelques Canards pilets, cinq Canards souchets et une douzaine de Cygnes chanteurs. Suite à un téléphone de Jean-Mi Progin, je choisis de changer de côté du canal de la Broye, car il avait vu le Butor étoilé dans l'étang juste derrière l'observatoire, je n'ai pas dû attendre trop longtemps pour en voir déjà un et une demi-heure plus tard en voir deux se chamailler.

Les îles sont blanches de Goélands leucophées, mais il n'y avait pas que ça, j'ai pu compter trente-trois Tadornes casarca, deux Ouettes d'Egypte, quelques Oies cendrées, quelques Harles bièvres qui s'y reposaient et juste devant les îles un Cygne chanteur qui s'envole pour aller rejoindre ses congénères de l'autre côté du canal. Dans la baie du Fanel, parmi les Cygnes tuberculés, j'ai pu voir un groupe d'une quinzaine de Garrots à œil d'or. Au niveau de la roselière, un Busard des roseaux la survolait, quelques grandes Aigrettes s'y nourrissaient et le cri du Râle d'eau et des Panures à moustaches se firent entendre. Vu le nombre de promeneur venu aussi profiter du soleil et de la nature, je suis rentré en milieu d'après-midi

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Castor


02 Butor étoilé


03 Goéland leucophée


04 Grande Aigrette


05 Harle bièvre


 

Col de la Gemmi 18, 19 et 20 février 2021

J'ai eu le plaisir de passer trois jours au col de la Gemmi. Pendant ce séjour, j'ai pu observer les incontournables Chocards à bec jaune, Niverolle alpine et l'Accenteur alpin, le discret Tichodrome échelette, le roi du camouflage qui est le Lagopède alpin, le trio de planeur composé du Gypaètes barbu, de l'Aigle royal (trois adultes au même moment) et de la Buse variable, le chicaneur des planeurs qui est le grand Corbeau et un groupe de sept grimpeurs qui sont les Chamois et une intrue à cette altitude (2350m) qui est une Pie bavarde prise par un fort vent du sud pour se faire pousser jusqu'au col de la Gemmi et l'envoyer du côté de Kandersteg.
Ps: Pour les Gypaètes barbus, j'ai pu observer le couple séparément, car ils couvent déjà et un immature de trois ans d'après les spécialistes qui étaient là-haut.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Grand Corbeau


02 Lagopède alpin


03 Chocard à bec jaune


04 Chocard à bec jaune


05 Gypaète barbu


06 Gypaète barbu


07 Gypaète barbu


08 Buse variable


09 Niverolle alpine


10 Niverolle alpine


11 Accenteur alpin


12 Accenteur alpin


13 Chamois


OBSERVATIONS AU FANEL
Le 18 février 2021

Peu après 18h. j’ai assisté à un spectacle remarquable au tour de deux grands arbres isolés en bordure de la roselière. Mon attention avait été attirée par le babillage d’une masse d’étourneaux posés sur ces deux arbres. A un moment donné ils se sont tous tus et envolés. Un millier d’étourneaux, très proches les uns des autres, ont alors entamé des figures aériennes. On aurait dit un voile noir qui flotte au grès des vents. Ils se sont bientôt reposés sur leurs deux perchoirs et ont repris leurs babils. 30 secondes plus tard ils reprenaient leur majestueuse sarabande dans le silence le plus total. Seul le frottement des ailes sur l’air se faisait entendre. Ce spectacle s’est répété à trois reprises. Au quatrième envol la masse d’oiseau s’est dirigé vers la roselière dans laquelle elle s’est probablement abattue pour y passer éventuellement la nuit.
Voici les autres espèces observées : Cygne tuberculé,
21 Cygne chanteurs, 1 Ouette d’Egypte, Sarcelle d’hiver, Canards colvert, pilet, chipeau et siffleur ; Garrot à œil d’or, Harle bièvre, Grèbe huppé, Grand Cormoran, Grande Aigrette, Héron cendré, Râle d’eau, Courlis cendré, Mouette rieuse, Goélands leucophée et cendré ; Autour des palombes, Merle noir, Oie cendrée, Foulque macroule, Pic épeiche, Bergeronnette grise, Corneille noire et Bruant des roseaux.
Erich Brunner


 

16 février

une Alouette lulu chante à Mont-Girod.

M.Gigon


OCHA, 14 février 2021

J'ai à nouveau participé cette année à l'OCHA ("Oiseau-Course d'Hiver d'Altitude"). Ce concours, instauré par le Groupe des Jeunes de Nos
Oiseaux, est le pendant "hardcore" de la Bird Race. Ici, pas question de Fanel, de traversée de la Suisse en train ou de migration. L'OCHA, c'est altitude 1000m minimum, aucun moyen de transport motorisé pendant la course... et le tout en plein hiver. C'est du sérieux, quoi!

Une fois n'est pas coutume, les conditions étaient cette année plutôt bonnes - en particulier pas trop venteuses, donc un risque moins élevé que l'an passé de finir écrasés sous un arbre (du sérieux, je vous dis!) - par contre le froid était mordant au petit matin, un -10°C tout au plus. Nous nous sommes décidés pour un tour du Mont-Crosin. Nous sommes rapidement sortis du brouillard et le Soleil ne nous a dès lors plus quittés. Le spectacle des arbres plâtrés de neige était splendide.

Au final nous avons vu ou entendu 19 espèces d'oiseaux, dont une Grive musicienne et les deux grimpereaux, mais aucune Mésange bleue. Nous désespérions aussi de voir un Grand Corbeau, ça s'est finalement réalisé à la toute fin, alors que nous allions partir. Les Bec-croisés des Sapins étaient en pleine activité. Trois Renards et cinq Chevreuils ont également été observés.

Quentin Wenger
photo : Quentin Wenger


Bec-croisés des Sapins mâle


Bec-croisés des Sapins femelle



 

Soubey, 11 février 2021

En balade au bord du Doubs, nous avons notamment vu un Martin-pêcheur d'Europe et une Grive mauvis.

Claude et Quentin Wenger


Observation - 09 02 2020

Lors d'une semaine de randonnée hivernale aux alentours de Finhaut (VS), j'ai pu observer quelques passages d'un Aigle royal, deux Tétras lyres mâles, de nombreux Bec-croisés peu farouches et aux couleurs splendides ainsi que quelques Cassenoix, entre autres.

Gauvain Saucy



Klingnau, 5 février 2021

Profitant d'un jour de congé et d'une journée ensoleillée, je me suis décidé d'aller du côté du lac de retenue de Klingnau. Durant cette journée, j'ai pu observer sur la retenue une Spatule blanche, quelques Gallinules poule d'eau, trois Râles d'eau, douze Oies cendrées, huit Tadornes casarcas, deux Tadornes de Belon, cinq Canards pilets, une bonne trentaine de Canards chipeau, une quinzaine de Canards souchet, une cinquantaine de Sarcelles d'hiver, un petit groupe de Fuligules milouin et morillon, un Grèbe à cou noir et aussi des Mouettes rieuses, une dizaine de Goélands leucophée et une douzaine de grands Cormorans. Dans les champs bordant le lac, quelques grandes Aigrettes et trente Courlis cendrés s'y nourrissaient, tandis que deux Milans royaux et une buse variable les survolaient. J'ai pu encore entendre un Pic vert, un Pic épeiche et quelques Mésanges à longue queue et nonnettes.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Gallinule poule d'eau


02 Canard souchet


03 Spatule blanche


04 Spatule blanche


05 Grèbe à cou noir


06 Fuligule morillon


07 Fuligule milouin


08 Oies cendrées


09 Courlis cendré


10 Canard chipeau (mâle)


11 Canard chipeau (femelle)


12 Sarcelle d'hiver


 

Krümmi et environs, 31 janvier 2021

Après une semaine bien humide, je me suis rendu à la Krümmi. Les champs sont bien inondés, suite aux pluies des derniers jours, comme partout dans le Seeland. Je me suis d'abord arrêté à l'étang de la Krümmi où j'ai pu y voir une quarantaine de Canards siffleurs, une bonne vingtaine de Sarcelles d'hiver, quelques Canards colverts et Foulques macroules.
Puis je me suis rendu au nord du pénitencier de Bellechasse, plus précisément à l'étang du Pré au Bœuf. Sur l'étang, il y avait une trentaine de Sarcelles d'hiver. Un peu plus loin dans un champ inondé, j'ai pu observer quatorze Cygnes chanteurs, dont deux étaient bagués au cou avec des colliers (inscription 9C25 et 9C94) et sur la même zone inondée il y avait encore quinze Oies cendrées. Non loin de là, deux Chevreuils, qui avaient dû me repérer, s'éloignaient gentiment. Dans ce coin j'ai encore pu observer une Pie-grièche grise. Mon dernier point d'observation fut les champs au sud de Bellechasse, j'ai encore pu voir une bonne centaine de Mouettes rieuses et trente Cigognes blanches. Sur tout mon parcours, j'ai aussi croisé une bonne quarantaine de grandes Aigrettes.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Cigogne blanche


02 Chevreuils


03 Famille de Cygnes chanteurs et Oies cendrées


04 Cygnes chanteurs


 

Tramelan, 21 janvier 2021

Les Mésanges charbonnières et bleues chantent en ce matin aux allures de printemps tant précoces qu'éphémères.

Quentin Wenger

 



Fanel, 20 janvier 2021

Sur proposition d'un ami, nous faisons une virée au Fanel cet après-midi. Une troupe de Panures à moustaches nous accueille sur le môle. Les bancs de sable sont bien fréquentés, avec des Corneilles noires, des Goélands leucophées, des Oies cendrées, des Canards colverts, siffleurs et pilets, des Sarcelles d'hiver et des Bergeronnettes grises. Un couple de Bruants des roseaux s'y promène également. Mais il y a surtout les cygnes: nous identifions onze Cygnes chanteurs parmi les tuberculés.

Les espèces habituelles sont présentes sur les iles - Goélands leucophées, Mouettes rieuses et Grands Cormorans - tandis que les Grèbes huppés, Harles bièvres et un groupe de cinq Garrots à oeil d'or se trouvent entre le canal et le large. Nous voyons également un Tadorne casarca et quelques Tadornes de Belon. Les Grandes Aigrettes et Hérons cendrés complètent le tableau au bord des roselières.

Cette description ne serait toutefois pas complète sans une très jolie apparition: dans la lumière déclinante, des vols de Courlis cendrés tournent au-dessus des Grèves pour venir se poser sur les bancs de sable. Au total, ils seront plus d'une cinquantaine à barboter et se nettoyer dans le contre-jour.

Claude et Quentin Wenger


 

Greng 3 janvier 2021

Dans un champ au bord du lac du Morat, j'ai pu observer environ cent cinquante Oies cendrées dont trois étaient baguées. J'ai pu lire les bagues et je les ai transmises à la station ornithologique suisse. Elle ont été baguées à Halgoland du côté de Hannover en Allemagne et à des dates différentes, comme le montrent les documents que m'a envoyés la station ornithologique suisse.
Benjamin Gygax

rapport1

rapport2

rapport3

 


 

Observation à Rolle (VD) le 12 janvier 2021

Je me suis rendu au port Arthur Vittel (port des Vernes) à Rolle près de la plage et du camping de Rolle à la recherche de la rareté signalée depuis plusieurs jours à cet endroit. Après 2 passages infructueux, le 3ème fut le bon avec la présence d'un Fuligule à bec cerclé mâle parmi des dizaines de Fuligules morillons et milouins.

Le Fuligule à bec cerclé est une espèce américaine qui hiverne quelquefois sur les lacs en Suisse. Il se distingue du Fuligule morillon mâle par un cercle blanc autour de son bec (d'où son nom), une étroite bande blanche à la base du bec et par des flancs gris avec une bande blanche vers le cou (alors que les flancs sont blancs chez le Fuligule morillon mâle). Une belle observation et une coche pour moi malgré le vent, les chutes de neige et un froid de canard!
Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot


01 : Fuligule à bec cerclé mâle (au centre) avec 3 Fuligules milouins mâles (en haut) et 1 Fuligule morillon femelle (en bas)

 


 

Bienne, le 10.01.2021

Profitant ce dimanche 10 janvier d'un temps splendide, nous sommes allé nous promener au bord de la Suze en ville de Bienne. Un héron cendré semblait nous attendre vers les écluses. Au retour, juste derrière les bâtiments Omega, quelle ne fut pas notre surprise d'observer une hirondelle de rocher.
(Les photos d'hirondelles de mauvaise qualité sont juste là pour une eventuelle confirmation de l'observation)

Cordialement

Aeschlimann Joël
photo : Joël Aeschlimann

 


 

4.1.2021 sortie à la retenue de Klingnau

Un paysage sauvage et industriel à la fois. Ce lundi, de nombreux ornithologues sont présents, je pense comme souvent. Les oiseaux sont pour beaucoup peu actifs en raison du froid. Voici quelques espèces observées: aigrette garzette, bécassine des marais, butor étoilé, canard pilet, canard siffleur, canard souchet, courli cendré, goéland brun, grande aigrette, martin pêcheur d'Europe, oie cendrée, spatule blanche, tadorne de belon, en tout une cinquantaine d'espèces...
Pierre Béguin
photo : Pierre Béguin


01 : Klingnau


02 : Butor


03 : Gallinules


04 : Aigrette garzette


05 : Aigrette garzette


06 : Martin pêcheur


07 : Mouette


08 : Sarcelles d'hiver


09 : Spatule

 


Camping de Muntelier et Täuffelen 3 janvier 2021

Ma petite virée dominicale a commencé au camping de Muntellier. J'ai pu y observer dix-neuf Cygnes chanteurs, dont deux étaient bagués au cou, en regardant mes archives j'ai pu remarquer que le porteur de la bague 9C24 était déjà présent dans nos contrées l'année dernière. Parmi le groupe de Fuligules morillons et milouins, il y avait deux Fuligules nyrocas et deux Fuligules milouinans, et pour les autres canards, il y avait aussi trois Canards chipeaux, un Canard pilet et une quinzaine de Garrot à œil d'or.
Puis je me suis rendu à Täuffelen, pour aller voir une Fauvette mélanocéphale qui y était signalée depuis quelques jours et je l'ai trouvée dans un quartier entre la ligne de chemin de fer et le lac.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Cygne chanteur


02 Fauvette mélanocéphale


03 Fauvette mélanocéphale


04 Fauvette mélanocéphale


 

OBSERVATION A RÜTI BEI BÜREN
Le 2 janvier 2021

Nous avons laissé la voiture au cimetière de Rüti. A 16h30 nous avons rejoint l’embouchure du Leibach qui prend sa source dans le Rütiwald. Nous empruntons le chemin forestier qui longe la rive droite de ce ruisseau. Un flot de Pinsons du Nord arrive de l’ouest et remonte le petit vallon. Comme nous suivons le cours d’eau, nous sommes inévitablement atteints par quelques « projectiles blancs ». Après un kilomètre de marche nous atteignons un lieu dégagé qui nous permet d’observer à loisir l’arrivée de centaines de milliers de volatiles. Nous assistons à l’évolution artistique de plusieurs essaims de pinsons en même temps. A ce spectacle, on en oublie le temps qui passe. L’obscurité qui s’installe nous le rappelle. Il est 17h15 ; il est l’heure de rentrer. D’ailleurs les oiseaux ne vont pas tarder à s’installer sur les branches des feuillus et des résineux pour y passer la nuit.
Heidi et Erich Brunner


 

Sortie région d'Yverdon 2 janvier 2021

Petit tour en terre vaudoise, avec une bise modérée, mon premier arrêt fut Champ-Pittet, sur l'étang il n'y avait pas grand monde, mis à part trois grandes Aigrettes, deux Cygnes tuberculés. Dans la roselière, j'ai pu y entendre deux ou trois Panures à moustache et un Bruant des roseaux et dans la forêt, il y avait un pic vert et un épeiche, deux Rougegorges familiers et quelques Tarins des aulnes.
Puis je me suis rendu au Creux de Terre à Chavornay, là encore moins de monde sur l'étang, j'ai pu y voir un Cygne tuberculé, une grande Aigrette et une surprise pour la saison qui était une Spatule blanche. Dans les arbres, une trentaine de Tarins des aulnes se nourrissaient de petites graines et une dizaine de Grives draine s'attaquaient au fruit du gui.
Puis je me suis arrêté au bord du lac entre Grandson et Onnens, à mon premier arrêt à Corcellette, j'ai pu entendre dans la forêt un Pic vert, quelques Grives draine, quelques Mésanges à longue queue et une Sitelle torchepot. Puis au niveau du lac il y avait environ trois cent Fuligules morillons et cent cinquante Nettes rousses qui se protégeaient de la bise, dans une petite baie et malgré les vagues, j'ai pu observer un Plongeon catmarin. Quelques kilomètres plus loin du côté de la Poissine, j'ai pu observer un Plongeon arctique au large.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Spatule blanche


02 Spatule blanche


 

OBSERVATIONS AU FANEL Le 14 décembre 2020

Le ciel est couvert, la température est agréable (7°C), le vent est nul. Je me trouve sur le môle sud du canal de la Broye. Voici les espèces remarquées : Cygne tuberculé, Oie cendrée (par centaines), 4 Cygnes chanteurs, 3 Tadornes casarcas, 2 Tadornes de Belon, Canards colvert, chipeau, pilet et siffleurs ; Sarcelles d’hiver, 2 Grandes Aigrettes, 64 Courlis cendrés, Mouette rieuse, Goéland leucophée, 12 Goélands cendrés, Bergeronnette grise, Corneille noire, Grèbe huppé, Harle bièvre, Grand cormoran, Héron cendré, 1 Bécassine des marais.
Erich Brunner

N.B. Au bout de la roselière, le long du canal un castor a abattu un arbuste de 7 cm de diamètre. Cette espèce semble en expansion dans le secteur.
E.B.


 

Camping Muntelier 13 décembre 2020

Je me suis rendu vers 9h au camping de Muntelier, pas une trace de brouillard mais un magnifique soleil, donc une bonne visibilité sur le lac de Morat. J'ai pu y observer un bon groupe mélangé de Fuligule morillon et milouin, parmi celui-ci il y avait deux Fuligules nyrocas et aussi une femelle de Fuligule milouinan. Un peu plus au large de ce groupe, il y avait deux Macreuses brunes. Le long de la roselière, il y avait une bonne trentaine de Cygnes tuberculés accompagnés par quatre Cygnes chanteurs adultes, mais aussi onze Garrots à oeil d'or, deux Canards siffleurs, une femelle de Canard pilet, trois Canards chipeaux et deux grandes Aigrettes en vol. Dans la forêt et sa lisière, j'ai pu observer ou entendre, environ soixante Tarins des aulnes, un Pic épeiche, environ huit Mésanges à longue queue et un Choucas qui la survolait.
Benjamin Gygax



 

 

 

 

 

 

Pour retrouver les anciennes obs, cliquez sur les fenêtres ci-dessous.

 

 


Archives obs
2007 2008 2009 2010 2011
2012 2013 2014 2015 2016
2017 2018 2019 2020  

 

 


Cette rubrique "Observations" présente l'actualité ornithologique de nos membres
.


 

 

 


 
 
Design by Gratos

Le Club   |  Les statuts   |  Le comité |