Bienvenue sur le site du

                                                           CEPOB

                               

Le Club Les statuts Le comité

 

Centre d'Etude et de Protection des Oiseaux, Bienne et environs

DERNIERE OBS DU MOIS :

 

29 mars 2020

Pour le 40ème anniversaire du CEPOB, Philippe nous propose de laisser plus de place à la nature. On peut supposer que les mesures de confinement vont dans ce sens. En tout cas voilà l’oiseau qui arrive dans mon jardin : un héron cendré peu farouche ou un héron qui profite des mesures de confinement.

Jean-Pierre Frauche
photo : Jean-Pierre Frauche



samedi 28 mars 2020

Balade aux accents printaniers jusqu’à la Bergerie de Loveresse

A défaut de pouvoir se réunir pour notre atelier de fabrication de nichoirs, nous en avons profité pour faire une balade dans les environs. Parti à pied depuis la maison, passé la combe où coule la Trame, nous sommes remontés à travers le village de Loveresse pour rejoindre la charrière qui monte à la bergerie de Loveresse sur la chaîne de Moron. La température très douce de cette belle journée a stimulé les chanteurs. Le pâturage boisé de Loveresse et celui de la bergerie étaient bien animés. Deux surprises, avec toutefois un très gros point d’interrogation, ont donné un accent très printanier à cette balade. Le premier a pris la forme d’une strophe évoquant le début de chant du Pouillot siffleur à l’entrée de la forêt au-dessus de Loveresse. Le second fut le chant soutenu et nerveux de la Fauvette des jardins qui émergeait d’un taillis de hêtre dans une clairière de la forêt à la descente sur Saules. Deux oiseaux migrateurs dont le retour n’est en principe pas prévu avant mi-avril voire fin avril… Effets du réchauffement climatique ou oreille un peu embrouillée de l’ornithologue sortant de l’hibernation ? Et pourtant, c’est bien ce que j’ai entendu !

Si l’on admet ces deux incongruités hors saison, notre liste du jour totalise 31 espèces, dans le désordre : Pouillot véloce, Pouillot siffleur (?), Grimpereau des bois, Grimpereau des jardins, Roitelet huppé, Roitelet triple-bandeau, Mésange bleue, Mésange charbonnière, Mésange noire, Mésange nonnette, Accenteur mouchet, Pinson des arbres, Verdier d'Europe, Bouvreuil pivoine, Chardonneret élégant, Fauvette des jardins (?), Grive draine, Grive musicienne, Geai des chênes, Pie bavarde, Milan noir couple, Milan royal, Pic vert, Rougegorge, Rougequeue noir, Héron cendré, Grand Corbeau, Sittelle torchepot, Pigeon ramier, Pigeon féral, Merle noir.

Philippe et Anne-Dominque Grosvernier


 

Observations à Préverenges (VD) le 27 mars 2020

Petite ballade à Préverenges (VD) sous un soleil resplendissant où les oiseaux d'eau de passage étaient aussi rares que les humains en cette période de Covid19. Je n'ai vu qu'une Bécassine des marais et 4 Petits Gravelots. A l'embouchure de la Venoge, il y avait encore 1 magnifique Canard mandarin mâle échappé de captivité pour amener un peu de couleur. Je l'avais déjà vu à cet endroit l'année passée.

Je me suis ensuite promené le long du lac jusqu'au port de Bief à la limite entre Préverenges et Morges où j'ai eu la chance de voir une Marouette ponctuée signalée depuis quelques jours à cet endroit. Elle était malheureusement à contre-jour d'où cette photo un peu floue.

Jean-Michel Fallot

photo : Jean-Michel Fallot


01 : Canard mandarin mâle


02 : Marouette ponctuée (photo témoin)

 


 

OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 27 mars 2020

Sous les rochers d'une vallée de la chaîne jurassienne, l’ambiance est la même qu’hier. Le couple de Faucon pèlerin était de nouveau en verve ce matin. Au cours d’un vol nuptial le mâle a fait une offrande à la femelle. Ensuite celle-ci, tout en volant le long des falaises, par trois fois à intervalles réguliers, a lâché et repris l’offrande comme par jeu.
Erich Brunner


 

OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 26 mars 2020

Sous les rochers d'une vallée de la chaîne jurassienne le calme règne davantage que trois semaines auparavant. C’est que les activités humaines sont très limitées dans toute la Vallée par la pandémie provoquée par le coronavirus. Les avions se sont faits rares. Ils sont remplacés par les Milans royaux qui planent majestueusement. Le ciel est bleu ; il fait froid et la bise souffle. Les passereaux se taisent. Seuls les Grands corbeaux et les Buses variables donnent parfois de la voix. Une quarantaine de Pigeons ramiers migrent en direction de l’Est. Dans les falaises, deux Faucons pèlerins font bonne garde contre les intrus s’approchant de trop près. A un moment donné, les deux rapaces s’adonnent à un vol nuptial. Un peu plus tard, ils parachèvent leur noce par un accouplement sur un arbre. Ensuite chacun de son côté vaque à son activité préférée. La cloche de Pontenet sonne ; c’est l’heure d’aller dîner.
Erich Brunner


 

Chasseral 21 mars 2020

Par ces temps pas marrants, dû au corona virus, je me suis rendu à Chasseral. J'ai pu y observer sur la crête entre l'ancien péage et l'hôtel, trois Rougequeues noirs, deux Bergeronnettes grises, quelques Grives draines, une Buse variable, deux Venturons montagnards et une dizaine d'Alouettes des champs. Dans la forêt, j'ai pu entendre un Pic épeiche, deux Geais des chênes, quelques Mésanges noires et un Grimpereau des bois.
Prenez soin de vous et au plaisir de vous retrouver prochainement sur le terrain.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Alouette des champs


Observations à Préverenges (VD) le 21 mars 2020

J'ai profité du beau temps printanier et du peu de mobilité qui nous reste (en raison du Covid-19) pour faire un saut à Préverenges. J'ai notamment vu 1 Barge à queue noire en plumage nuptial, 1 Bécasseau variable encore en plumage d'hiver, 1 Combattant varié, une centaine de Grèbes à cou noir avec les Grèbes huppés, un couple de Canards souchet avec les Canards chipeau et colvert, ainsi que plusieurs Goélands cendrés parmi les Mouettes rieuses.

Le niveau du lac Léman est plus bas que d'habitude à ce moment-là de l'année comme toutes les années bissextiles afin de permettre le nettoyage des ports au printemps. Ces conditions devraient être favorables au passage des oiseaux d'eau en migration à Préverenges, d'autant que l'île aux oiseaux est en cours de réaménagement pour qu'elle redevienne une île inaccessible aux chiens, chats et renards qui troublaient le repos des oiseaux d'eau migrateurs. Il restera toujours les oiseaux prédateurs!

Jean-Michel Fallot

 


Observation - 19.03.2020

Petite virée dans le fond des gorges où je me suis couché au pied d'une paroi rocheuse. Le couple de Faucons pèlerins a cerclé quelques fois au-dessus de moi, ainsi que les grands Corbeaux et quelques Hirondelles de rochers. À noter également le chant d'un Pic vert et, au moment où je me suis décidé à me relever, un Tichodrome et son vol papillonnant.

Gauvain Saucy

photo : Gauvain Saucy


01: Tichodrome échelette


02: Faucon pèlerin


 

OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 18 mars 2020

A 11heures je me trouve sous les rochers d'une vallée de la chaîne jurassienne. Le ciel est parfaitement bleu, la température est agréable et les vents sont nuls. Se présentent à mon attention le Pinson des arbres, le Merle noir, la Grive musicienne, la Mésange noire. Des groupes de petits Passereaux passent haut dans le ciel. En migration également, un Milan noir trace des cercles et s’éloigne vers l’Est. 2 Buses variables, 4 Grands Corbeaux et 6 Milans royaux planent devant le Moron. Un Faucon pèlerin patrouille devant les falaises. Bientôt en apparaît un second. Ils se mettent à virevolter. Les différences de corpulence et de coloration montrent qu’il s’agit d’un couple. A un moment donné, mâle et femelle se rapprochent, semblent se toucher. Puis la femelle s’éloigne rapidement et se perche sur un arbre mort où elle dépèce une proie. Elle « apprécie à sa juste valeur » l’offrande que le mâle lui a faite en vol. Le repas terminé, elle rejoint « son soupirant » haut dans le ciel.
Erich Brunner


 

OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 12 mars 2020

Ce matin je suis allé sous les rochers. J’y ai repéré le Merle noir, le Pic noir, la Grive draine, le Pinson des arbres ainsi que les évolutions aériennes de deux Grands Corbeaux et de trois Milans royaux. La surprise est venue de plus haut puisqu’une trentaine de Grands Cormorans ont longé le Moron d’ouest en est.
Ce qui m’a fait monter en ce lieu c’est l’espoir de remarquer la présence ou l’absence du Faucon pèlerin. Et je n’ai pas été déçu. Un immature était posé sur un arbre sec. Bientôt il s’est mis à patrouiller le long de la falaise en se donnant par moment des accélérations impressionnantes. Plus tard deux Pèlerins se sont livrés à de belles acrobaties.
Erich Brunner


 

Observation à Versvey / étang des Communailles (VD) le 20 février 2020

Je suis allé ce matin à l’étang des Communailles près de Versvey dans le Chablais vaudois admirer le Harelde boréale mâle signalé depuis quelques jours. Il était en plumage d’hiver magnifique en compagnie d’une cinquantaine de Canards souchet et de plusieurs Fuligules morillons. Il était malheureusement trop loin pour l’immortaliser, d'autant qu’il plongeait souvent. L’étang des Communailles se situe juste à côté du restoroute du Chablais sur l’autoroute A9 près d’Aigle quand on va en direction du Valais.

Ce mâle d’Harelde boréale hiverne dans le bassin lémanique et les environs depuis le 2 décembre 2019. Mais il bouge passablement d’un endroit à l’autre avec les Fuligules morillons pour se nourrir de Moules zébrées. Vous trouverez plus d’informations sur les déplacements de cette Harelde boréale observés cet hiver dans l’article de Lionel Maumary du 3 février 2020 à l’adresse suivante :
https://oiseaux.ch/index.php?nav=chronique&zeid=219#article_219

Jean-Michel Fallot


 

Krümmi et Gerolfingen 16 février 2020

Petite promenade dominicale dans le Seeland, avec des températures printanières. D'abord, je me suis rendu à la Krümmi, sur les étangs j'ai pu observer une bonne centaine de Canards siffleurs, deux Sarcelles d'hiver, quelques Canards colverts et Foulques macroules et un grand Cormoran. Dans les champs environnants, j'y ai vu quatre Chevreuils, une vingtaine d'Alouettes des champs, cinq grandes Aigrettes, deux Faucons crécerelles, quelques Choucas des tours, huit Pies bavardes, une dizaine de Vanneaux huppés accompagnés par sept Pluviers dorés et pour finir un Busard Saint-Martin.
Avant de rentrer, je me suis rendu à Gerolfingen, plus précisément au dortoir des Hiboux moyen-duc. Après les avoir bien cherchés, j'ai pu en compter six. Ils étaient un peu nerveux, car un Milan royal fit deux ou trois passages au-dessus du pin où ils étaient posés.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Pluviers dorés


02 Hibou moyen-duc


03 Hibou moyen-duc


04 Hibou moyen-duc


05 Milan royal

 


 

Nods 9 février 2020

Premiers chants de Chouette hulotte aux Prés Vaillons, où deux mâles se répondent ver 5h30.

Benjamin Gygax


15 janvier 2020, Gemmi

Alléché par les images du gypaète barbu postées le premier jour de l'an par Benjamin, je me suis donc aussi rendu au col de la Gemmi.
Bien m'en a pris, puisque le gypaète m'a gratifié de plusieurs passages, parfois si proche qu'il ne tenait plus dans le cadre de l'appareil, même en utilisant les focales les moins longues du 100-400.
Trois aigles royaux, se montrant à plusieurs reprises, ont parachevé la réussite de cette mémorable journée.

Andreas Kammermann
photo : Andreas Kammermann


01: A bonne hauteur


02: Par dessus


03: Dos au soleil


04: En discussion avec le grand corbeau


05: Plumes soulevées par le vent


06: Belle lumière


07: Par dessous


08: Dernier passage, déjà dans l'ombre

 


 

Camping de Muntelier-lac de Morat et environs, 4 janvier 2020

Je me suis rendu au bord du lac de Morat, au camping de Muntelier. J'ai pu observer vingt deux Cygnes chanteurs, dont un avec une bague-collier au cou avec la marque 9C94, quatre Garrots à oeil d'or, une bonne trentaine de Canard siffleur, environ quatre cent Fuligules morillons et milouins en un grand groupe et en y regardant bien, il y avait deux Fuligules nyrocas et un Fuligule à bec cerclé. Au large, il y avait aussi deux Macreuses brunes et un Plongeon arctique. Sur le retour, je me suis arrêté aux environs de l'aérodrome de Bellechasse, là, mes observations furent :
un Busard Saint-Martin, une quarantaine de grandes Aigrettes et un nouveau groupe de sept Cygnes chanteurs dont deux individus étaient aussi bagués de la même méthode que l'individu que j'avais observé auparavant, avec les inscriptions 9C25, 9C28.

Benjamin Gygax


 

Gemmipass, 1 janvier 2020

Pour ce premier jour de l'an, je me suis rendu en Valais, plus exactement au Gemmipass, au-dessus de Loèche-les-Bains. Le temps était agréable, grand soleil, petit vent du sud et température aux environs de 8 degrés. A mon arrivée vers 10h, je n'ai vu que deux Accenteurs alpins et vers 11h les premiers Chocards à bec jaune arrivent, ce qui correspond aux premiers touristes qui mangent sur la terrasse du restaurant. Il a encore fallut attendre une demi heure pour voir le premier passage du Gypaète barbu juste au-dessus de la forêt de Loèche-les-Bains.
Pendant ce temps, j'ai pu observer un petit groupe de huit chamois cherchant un coin de soleil pour se reposer. L'après-midi a été tranquille mis à part les chocards à bec jaune, un passage d'une Buse variable, et deux grands Corbeaux qui étaient dans les environs. Il a fallut attendre 15 heures pour revoir le Gypaète barbu qui cette fois a pris un peu de hauteur pour faire quelques passages juste en-dessous de la crête pendant un quart d'heure, et vers 16h il a encore fait un tour du côté du Widstrubel avant de disparaître derrière une crête. Pour moi ce fut le signal pour rentrer à la maison après une magnifique journée.

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2020

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Chamois


02 Accenteur alpin


03 Buse variable


04 Chocard à bec jaune


05 Chocard à bec jaune


06 Gypaète barbu


07 Gypaète barbu


08 Gypaète barbu


09 Gypaète barbu


10 Gypaète barbu


 

Flachsee Unterlunkhofen, 11 décembre 2019

Nouvelle virée du mercredi après-midi dans les environs de Zurich ;
cette fois-ci au sud-est, au "Flachsee" d'Unterlunkhofen, un élargissement partiellement renaturé de la Reuss en amont du barrage hydroélectrique de Bremgarten.

C'était assez calme mais j'ai tout de même pu y observer les espèces les plus habituelles, ainsi que cinq Cigognes blanches, deux Canards souchets, une douzaine de Canards siffleurs, une quinzaine de Sarcelles d'hiver ainsi que l'"attraction" du moment, trois Oies rieuses parmi une troupe d'environ quatre-vingts Oies cendrées.

Quentin Wenger


 

 

 

 

 

 

Pour retrouver les anciennes obs, cliquez sur les fenêtres ci-dessous.

 

 


Archives obs
2007 2008 2009 2010 2011
2012 2013 2014 2015 2016
2017 2018 2019    

 

 


Cette rubrique "Observations" présente l'actualité ornithologique de nos membres
.


 

 

 


 
 
Design by Gratos

Le Club   |  Les statuts   |  Le comité |