Bienvenue sur le site du

                                                           CEPOB

                               

Le Club Les statuts Le comité

 

Centre d'Etude et de Protection des Oiseaux, Bienne et environs

DERNIERE OBS DU MOIS :

 

 

Chavornay, Creux-de-Terre 21 septembre 2019

Je me suis rendu au Creux-de Terre à Chavornay. J'ai pu observer deux Chevaliers guignettes, un Chevalier culblanc, six Chevaliers aboyeurs, quelques Grèbes castagneux, huit Sarcelles d'hiver, un Fuligule morillon et deux grands Cormorans. Deux Martin-pêcheurs faisaient des allers et retours sur l'étang. Malgré ça tout était tranquille, voir trop tranquille.
Mais vers 10h15 les limicoles et les Sarcelles d'hiver s'envolèrent complètement paniqués. Le temps pour moi de faire le point et c'est à ce moment que j'ai vu le responsable de cette panique. C'était un Autour des palombes qui tentait encore une attaque sur une Sarcelle d'hiver. Mais sans succès.
Un peu plus tard, un Faucon hobereau fit deux ou trois passages dans le ciel et un groupe de vingt-huit Mouettes firent un petit ballet sur l'étang et repartirent comme elles étaient arrivées. Vu que les limicoles avaient laissé le banc de terre libre, une famille de Chevreuil (une femelle et ces deux jeunes) ont pris leur place pour y prendre leur repas. Avant de partir j'ai encore jeté un oeil sur un arbre tombé à l'eau, là était perché un Bihoreau gris.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Attaque de l'Autour des palombes sur Sarcelle d'hiver


02 Autour des palombes à l'atterrissage


03 Autour des palombes au repos


04 Départ de l'Autour des palombes


05 Fuligule morillon


06 Grand Cormoran


07 Mouette rieuse


08 Chevreuil


09 Bihoreau gris


 

Observations en Ajoie le 13 septembre 2019

Petite virée en Ajoie avec un camarade du Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux en ce vendredi de ciel bleu immaculé. Au programme : la "trilogie classique", à savoir marais de Damphreux - plateau de Cœuve - étangs de Bonfol.

Le bilan de notre passage à Damphreux est honnête, avec notamment 2 Tariers des prés, 2 Tariers pâtres, 2 Traquets motteux, 1 Fauvette grisette, 3 Pies-grièches écorcheurs, 21 Grandes Aigrettes, 5 Cigognes blanches, 5 Bécassines des marais, 1 Chevalier arlequin, 1 Pigeon colombin, 1 Gallinule poule-d'eau et 1 Martin-pêcheur d'Europe.

Le plateau de Cœuve sous le soleil de midi semble désert et nous peinons à voir 1 Tarier pâtre, 3 Tariers des prés, 2 Linottes mélodieuses et une Hermine. Les flux migratoires nous sauvent par contre la mise, puisque nous avons le bonheur d'assister au passage de 15 Guêpiers d'Europe et d'environ 70 Bergeronnettes printanières. Aucune trace de Pluvier guignard en revanche.

Quant aux étangs de Bonfol, ils souffrent toujours un peu de la comparaison avec le marais de Damphreux... Mais nous y observons tout de même 2 Martins-pêcheurs d'Europe, 2 Chevaliers culblancs, 2 Grandes Aigrettes, 1 Grand Cormoran, 2 Gallinules poule-d'eau, 2 Sarcelles d'été et 1 Sarcelle d'hiver, pour citer les principaux. Plus un Ragondin.

Total de la journée, une soixantaine d'espèces observées dont quelques "coches" pour moi.

Quentin Wenger


 

Embouchure de la Broye, Salavaux 10 septembre 2019

J'ai terminé ma journée à l'embouchure de la Broye à Salavaux. Là, il y avait quelques limicoles dont trois Bécassines des marais, un Bécasseau minute, environ sept Bécasseaux variables, deux grands Gravelots, un petit Gravelot, un Chevaliers aboyeurs et deux Chevaliers guignettes. Mis à part ça, j'ai pu encore observer deux Tadorne casarca, deux Gallinules poule-d'eau, un Martin-pêcheur d'Europe, quatre Hérons cendrés et environ trente Mouettes rieuses.
Benjamin Gygax



Auried, Kleinbösigen 10 septembre 2019

Je me suis rendu en milieu de matinée au bord de la Sarine, pus précisément à l'Auried. Sur les étangs, il n'y avait pas grand chose mis à part quelques Foulques macroules, deux Gallinules poule-d'eau, quatre Grèbes castagneux, un Martin-pêcheur d'Europe et environ dix Canards colverts.
Pour les limicoles, il y avait seulement deux Vanneaux huppés. Dans les haies, il y avait plein de vie, j'ai pu entendre ou voir des Merles noirs, deux Rougegorges familiers, quatre Pies bavardes, un Geai des chênes, plusieurs Fauvettes à tête noire, des Mésanges bleues et charbonnières, trois Pouillots véloces, deux Rougequeues à front blanc et une Fauvette grisette. Sur les coups de midi, les rapaces se mirent à bouger, le premier a se montrer fut un Faucon hobereau suivit par une Buse variable et après presque simultanément un Milan royal et un Balbuzard pêcheur.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Fauvette à tête noire (Femelle)


02 Fauvette grisette


03 Fauvette grisette


 

Chavornay Creux-de-Terre 9 septembre 2019

Matinée au Creux-de-Terre à Chavornay, sur les bords de l'étang j'ai pu observer deux Bécassines des marais, un Chevalier sylvain, un Chevalier aboyeur, deux Gallinules poule-d'eau et un Gorgebleue à miroir. Dans la roselière, deux Râle d'eau se firent entendre. Sur l'eau, j'ai eu l'occasion d'observer un quinzaine de Sarcelles d'hiver, une dizaine de Grèbes castagneux et deux Fuligules morillons, mais aussi trois grandes Aigrettes et quatre grands cormorans en pleine partie de pêche.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Grand Cormoran


02 Grand Cormoran avec sa proie


03 Grande Aigette


04 Grande Aigrette en pleine pêche


05 Grande Aigrette après sa pêche fructueuse


 

Hagneck 8 septembre 2019

Je me suis rendu en fin d'après-midi au delta d'Hagneck. Sur l'îlot de gravier, il y avait une petite brochette de limicoles, dont un Tournepierre collier, un Bécasseau maubèche, deux grands Gravelots, un petit Gravelot, deux Chevaliers gambettes, trois Chevaliers guignettes, un Chevalier aboyeur, un Bécasseau de Temminck et un Chevalier arlequin. Tout ce monde était survolé par plusieurs dizaine d'hirondelles de fenêtre, rustique et de rivage et par un Faucon hobereau. Et dans les buissons environnants, j'ai pu encore y voir quelques Gobemouches noirs et gris.
Benjamin Gygax


 

Krümmi, dimanche 08.09.2019

En virée nature ce dimanche, je me suis rendu à la Krummi. Ce fut extrêmement calme. Toutefois j'ai pu observer longuement un groupe de Tarier des prés (8 individus, jeunes femelles). Alors que je quittais le lieu, j'aperçois une jeune Buse qui se dendinait au sol, plus préoccupée par la recherche de nourriture que par ma propre présence.

Elle m'a fait un magnifique cadeau en vaquant à ses activités très très proche de moi.

Claude Wehrli
photo : Claude Wehrli


01 : Tarier des prés


02 : Buse variable


03 : Buse variable


04 : Buse variable


 

Observation - 07-08.09.2019

Ce samedi, je suis monté à la cabane de Bounavau (FR). Durant la montée, j'ai pu observer cinq Vautours fauves, de nombreuses apparitions d'un couple d'Aigles royaux, un Coucou, quelques Cassenoix et une ou deux Mésanges boréales (alpestres ou des saules). Arrivé à la cabane, je me suis délesté de mon sac pour monter avant la nuit dans la petite combe de Bounavaletta, où j'ai passé quelques heures assis contre un rocher.
Un troupeau d'une vingtaine de chamois paissait, les marmottes lâchaient quelques cris d'alerte de temps à autres et quelques bouquetins descendaient gentiment une pente. Les Traquets motteux et les Rougequeues noirs se sont peu à peu tus tandis que le Vanil Noir, qui se dressait devant moi, disparaissait dans le brouillard et la nuit. Quand je me suis enfin décidé à me lever pour retourner au chalet, une Perdrix bartavelle s'est manifestée par quelques cris discrets s'élevant du pierrier.
Le lendemain, j'ai passé la Tête de l'Herbette pour redescendre aux Marindes (Vallon des Morteys). Arrivé au col, j'ai été surpris de voir une Salamandre noire dans la fine couche de neige entrain de se former. Le vallon était plongé dans un brouillard dense mais grouillait d'activité, comme en témoignaient les sons de pas et de pierres qui roulaient, les bruissements et les empreintes fraîches autour de moi.
Parmi ces traces, celles de Perdrix bartavelles, accompagnées de quelques cris perdus dans le brouillard. J'ai ainsi eu la chance, avec beaucoup de patience à fixer le gris en direction des cris, de voir passer une dizaine de silhouettes! Quelques mètres plus loin, je me suis retrouvé face à un jeune chamois tétant sa mère. Le brouillard s'est un peu dissipé pendant que je les observais, laissant apparaître cinq, puis dix, puis vingt, et finalement une cinquantaine de chamois paissant paisiblement autour de moi.

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Coucou gris


02: Salamandre noire


03: Jeune chamois


03: Ombres chinoises

 


 

Observations à Préverenges (VD) le 4 septembre 2019

Petit saut à Préverenges le matin du 4 septembre sous un beau soleil où j'ai notamment vu 1 Aigrette gazette (signalée depuis plusieurs jours à cet endroit), 1 Bécassine des marais, 1 Martin-pêcheur et plusieurs Grèbes huppés, castagneux et à cou noir sur le lac. Il y avait encore une vingtaine de Sternes pierregarins présentes sur ce site avec quelques juvéniles. Selon Lionel Maumary que j’ai vu sur place, la plateforme installée pour ces Sternes à Préverenges a vu la naissance et l’envol de 57 jeunes cette année. Les Mouettes rieuses ont également niché pour la première fois sur ce site : il y avait une dizaine de nids sur le bord extérieur de cette plateforme avec 9 jeunes (j’en avais vu 4), mais ils n’ont pas survécu pour une raison encore inconnue. Sont-ils tombés dans l’eau du lac depuis le rebord de la plateforme?

Je me suis baladé le lendemain le long d’un bisse dans les vignes au-dessus de Sion où j’ai vu une trentaine de Guêpiers d’Europe en vol dans un ciel assez menaçant. Il niche dans les étangs de Loèche (VD) un peu en amont.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot


01 : Aigrette gazette présente depuis plusieurs jours à Préverenges.


 

Observation - 28 08 2019

Environ 25 Guêpiers migrent au-dessus de Lajoux.
Gauvain Saucy

 


 

Observation - 11.08.2019

Petite note de couleur africaine au-dessus du Colliard (Delémont) aujourd'hui: un Inséparable rosegorge vole en criant abondamment...

Gauvain Saucy


Centre ASPO La Sauge 1, 3 et 4 août

Je me suis rendu au centre durant trois jours au début de ce mois d'août. J'ai pu y voir quelques limicoles sur le grand étang dont un Chevalier arlequin, deux petits Gravelot, trois Chevaliers sylvains et neuf Vanneaux huppés. En regardant bien dans les herbes j'ai trouvé une Araignée crabe et au moins cinq Epeire fasciée (Argiope frelon).
Sur le petit étang, il y avait un Bihoreau gris que j'ai vu seulement le 3 août et le dimanche 4 août j'ai encore pu voir le nourrissage de trois jeunes Martin-pêcheurs d'Europe. Ces jeunes Martin-pêcheurs sont sortis du nid le vendredi 2 août et il est rare de les voir encore sur le territoire et se faire nourrir deux jours après car les parents les chassent dès le premier jour de leur sortie. Et aussi ce dimanche, j'ai pu observer une attaque infructueuse d'un jeune Milan royal sur une foulque.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Vanneau huppé


02 Nourrissage de jeunes Martin-pêcheurs (adulte deuxième depuis la gauche)


03 Araignée crabe


04 Epeire fasciée ou Argiope frelon


05 Chevalier arlequin


06 Bihoreau gris


07 Chevalier sylvain


08 Petit Gravelot


09 Milan royal


10 Milan royal

 


 

OBSERVATION A MALLERAY
Le 4 août 2019

A 19h.30 environs une quinzaine de Martinets noirs « patrouillent » au-dessus du quartier des Eglantines.

Heidi et Erich Brunner


OBSERVATION A MALLERAY
Le 31 juillet 2019

Ce soir le ciel était clair et la température agréable. Les Hirondelles volaient dans tous les sens. Nous avons fait le tour des trois colonies de Martinets noirs implantées au village. Nous n’avons entendu aucun cri provenant de cette espèce. Ceux que nous avons vu en vol se comptaient facilement sur les doigts d’une main et nous en avons vu trois entrer chacun dans un nid différent et ne plus en sortir.
La belle saison touche à sa fin pour eux dans notre localité.

Erich et Heidi Brunner


Observation - 21-27.07.2019

Avec quelques amis, nous nous sommes organisés une semaine de marche/tourisme dans la région de Schwyz; j'en ai évidemment profité pour observer tout ce qui pouvait me tomber sous la lentille : nos marches alpines et préalpines nous ont permis d'observer des Aigles royaux, Venturons, Sizerins cabaret, Cassenoix, Merles à plastron, Hirondelles de rocher et Faucon pèlerin, ainsi qu'une belle mais furtive surprise: un Circaète! À noter également une patte et quelques plumes de Bécasse sur un chemin.

Dans les zones humides, nous avons observé des Pouillots fitis et véloces, Pipits des arbres, Éperviers, Pigeons ramiers, Pics verts, Rousserolles effarvattes, ainsi qu'un second Circaète, qui cette fois a cerclé assez longtemps pour que l'on puisse bien l'observer.

Les nombreux lacs de la région ont permis d'allonger la liste d'espèces avec notamment des Grands Cormorans, Fuligules morillons, Martin-pêcheur et Bruants des roseaux. Les villes nous réservaient également quelques espèces supplémentaires comme le Martinet à ventre blanc et le Moineau friquet.

Le bilan de la semaine se monte à une septantaine d'espèces d'oiseaux, auxquelles s'ajoutent de nombreuses et belles observations dans d'autres groupes taxonomique, dont voici un petit extrait: Vipère péliade; Pipistrelle commune; Écrevisse américaine; Cordulégastre annelé, Chlorocordulie à taches jaunes et Ophiogomphe serpentin (libellules); Gomphocère Popeye (criquet); Bouton montagnard, Planorbes contournée et aplatie, Clausilie plissé et Veloutée déprimée (escargots); Candide, Bordure ensanglantée, Moiré chamoisé, Grand Nègre des bois et Azuré du genêt (papillons); Ballus chalybeius et Nuctenea umbricata (araignées).

Gauvain Saucy

photo : Gauvain Saucy


01: Jeune Traquet motteux


02: Calositticus floricola


03: Bombyx du chêne


Observations du 24.7.2019

en ballade à la montagne de Douanne près du centre Twannberg j'ai eu la chance d'observer une famille de Piegrièche écorcheur (1 mâle, 1 femelle, 2 immatures) autre espèces vues: Hirondelle rustique, Moineau domestique, Rougequeue noir, Merle noir, Bergeronnette grise, Pigeon ramier, Grive draine et litorne, Rougegorge familier, Mésange charbonnière et nonnette, Pinson des arbres, Sittelle torchepot, Gobemouche gris, Bruant jaune, Corneille noire.

Pierre Béguin


 

Observation - 11.07.2019

Petite virée dans le Lapi di Bou (Sanetsch, VS): quelques Venturons montagnards, Sizerins cabarets et Merles à plastrons, un Tichodrome et huit Vautours fauves, le tout dans un magnifique paysage lunaire fait de dalles et parois calcaires.
Gauvain Saucy


Observation - 09+10.07.2019

Je décide de retourner au Vallon de Réchy, magnifique coin du Valais que le CEPOB m'avait fait découvrir il y a de ça déjà quelques années. Je pars donc à pieds du Crêt du Midi en direction du lac du Louché. Les Linottes, Traquets, Coucous et nombreux Pipits sont très actifs. En fin de journée, je décide de monter à la Pointe de Masserey, où j'ai pu observer l'Accenteur alpin chantant, un mâle de Lagopède alpin, et le passage de l'Aigle et de quelques Niverolles.
Le lendemain, après avoir bivouaqué dans un abri, je repars en direction de l'Ar du Tsan, le vaste marais précédant la chute d'eau principale du vallon. Quelques Fauvettes babillardes se font entendre, un Martinet à ventre blanc chasse au milieu de ses cousins noirs. Dans l'Ar du Tsan, plusieurs Tariers des prés chantent et chassent.
Je rejoins finalement Sierre, en m'arrêtant entre deux téléphériques à Vercorin sur un "bon spot" à mollusques, ce qui m'a permis de tomber sur deux nids, l'un de Pie-grièches écorcheurs l'autre de Bruants fous.

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Marmotte


02: Glomeris helvetica


03: Steatoda phalerata


04: Chamoisé des glaciers


 

Observation - 20.06.2019

Des jeunes moyens-ducs crient dans un bosquet au Sud de Courtételle.
Gauvain Saucy



Observation - 19.06.2019


Une Effraie des clochers chasse sur une route forestière dans les hauts de Delémont.
Gauvain Saucy


 

OBSERVATIONS AU FANEL le 18 juin 2019

En cette fin d’après-midi ensoleillé, chaud et calme, j’ai bien sûr observé les espèces qu’on peut voir à la fin du printemps en ce lieu. Je n’en signale que deux parmi celles qui ont attiré mon attention.

D’abord le Fuligule nyroca : c’est un bel oiseau brun foncé qui arbore un croupion blanc éclatant. En Suisse, il a le statut de migrateur et d’hivernant rare. Mais que fait-il ici à cette date ? Peut-être s’est-il simplement échappé d’un parc animalier.

Ensuite le Grand Gravelot : il est posé sur une pierre qui émerge tout près du môle sud du canal de la Broye. C’est un migrateur peu fréquent chez nous. Je l’ai approché jusqu’à 5 mètres et il ne s’est pas envolé. Vu son attitude peu farouche et la date tardive de son passage au Fanel, je le « soupçonne » d’avoir grandi dans la toundra arctique. Il a donc du chemin à parcourir pour retrouver sa terre natale.
Erich Brunner


Observations à Damphreux le 14 juin 2014

Il m’arrive de pouvoir parfois joindre l’utile à l’agréable, en visitant un site sur lequel je travaille. Me voilà donc pour une fois en Ajoie, à Damphreux, où la Fondation des Marais de Damphreux a aménagé deux affûts au bord des étangs. Bien pratiques pour pique-niquer au calme et à l’abri de la petite pluie qui tombe cet après-midi, mais évidemment aussi pour observer sans déranger.

Sur le sentier menant à l’affût, je croise un Pic vert qui devait chercher des fourmis au sol. Des étangs, montent les chants du Grèbe castagneux, de la Rousserolle effarvatte et du Bruant des roseaux. Les Canards colverts, une majorité de mâles, sont en plumage d’éclipse, tandis que les Foulques nourrissent des poussins et qu’un couple de Tadornes casarcas surveille avec attention ses huit jeunes (qui a dit «espèce envahissante»... ?). Perchés sur un nid artificiel installé pour elles au sommet d’un poteau électrique, un couple de Cigognes blanches craquète, et trois autres cigognes parcourent les prairies alentours à la recherche de leur nourriture.

Sur le pourtour des étangs, deux Buses variables font le guet, perchées sur des piquets de clôture. Un peu plus loin, dans l’herbe haute, deux longues oreilles trahissent la présence d’un Lièvre brun. Un couple de Bergeronnettes grises et un couple de Rougequeues noirs nourrissent des jeunes sortis du nid, alors que les jeunes Etourneaux sansonnets sont déjà émancipés. Des Moineaux friquets vont et viennent autour de l’affût. Deux Pigeons colombins survolent un des étangs, tout comme quelques Hirondelles rustiques et de fenêtre et quelques Hérons cendrés. Mais un autre héron, perché dans un saule, attire mon attention par sa couleur pas grise du tout: un Héron pourpré!

J’observe encore un Tarier pâtre et j’entends le chant du Loriot et l’appel du Milan royal au loin, avant de quitter l’affût. Le long du sentier qui me ramène à la route, à l’abri d’une haie qui nous évite d’être vus depuis les étangs, je complète ma liste d’observations avec un Bruant jaune et une Alouette des champs, deux Milans noirs, ainsi que deux Pigeons ramiers, et enfin un Faucon crécerelle, qui chasse en volant en Saint-Esprit.

Quelques minutes plus tard, je parcours le terrain du marais d’En Pratchie. Un Bruant des roseaux y égrène son chant. Et au fil de mon avance dans les hautes herbes du marais, à la recherche de quelques espèces de plantes, une petite tache vert clair brille au soleil: posée, ou plutôt collée à une feuille d’Iris jaune, une magnifique Rainette verte profite de prendre un bain de soleil!

Philippe Grosvernier

photo : Philippe Grosvernier


01 : Rainette verte



Observations autour du lac de Bienne le 8 juin 2019

Je sors mon vélo tôt ce samedi et prends le premier train pour Bienne.
Le but de cette journée ? Bienne-Bienne via le chemin du vignoble, la vieille Thielle, le Fanel et Hagneck.

Dans les coteaux du nord du lac, je vois notamment des Serins cinis (dont deux jeunes) et deux couples de Linottes mélodieuses transportant de la nourriture. Mais je cherche autre chose ! Michel Gigon m'avait pourtant dit que "c'est la coche assurée"... Enfin, dans la dernière partie de vignoble entre Gléresse et la Neuveville, il est là : le Bruant zizi ! Plus précisément, un couple qui se pose sur un fil d'où le mâle entonne son chant.

Au Fanel, je peux notamment observer de nombreuses Oies cendrées avec des jeunes, une Ouette d'Egypte, une Grande Aigrette, sept Aigrettes garzettes, un Tarier pâtre, un Martin-pêcheur d'Europe et deux Panures à
moustaches au nourrissage. Les Sternes pierregarins nichent aux Lagunes.
Deux Coucous gris, des Rossignols philomèles, des Rousserolles effarvattes et turdoïdes et une Locustelle tachetée se font entendre.
Depuis la plate-forme d'observation, je vois simultanément un couple de Blongios nains et un Bihoreau gris en plumage de deuxième été.

Pas grand'chose à signaler à l'embouchure du canal de Hagneck, mais il faut dire qu'il se fait gentiment tard et je ne m'attarde pas.

Total de la journée, une bonne cinquantaine d'espèces observées et environ autant de kilomètres parcourus à la force du mollet. Une belle
sortie !

Quentin Wenger


Observation à Tramelan le 1er juin 2019

Un Epervier d'Europe passe en cet après-midi ensoleillé à quelques
mètres de hauteur derrière la maison, avant de prendre un thermique et
de monter à perte de vue.

Quentin Wenger


 

Observation - 02.06.2019

Virée au Follatères (Fully, VS), certes axée sur les reptiles, papillons et mollusques, mais qui m'a tout de même permis d'observer deux Bondrées, un Hypolaïs polyglotte (coche!), des Fauvettes des jardins et à tête noire ainsi que des Hirondelles de rocher.

Gauvain Saucy


Creux-de-Terre, Chavornay, 1er juin 2019

Parti à l’improviste, ce matin tôt, j’ai découvert les affûts du Creux-de-Terre à Chavornay, écrin de roselières et forêts marécageuses autour de grands étangs, comme des îles dans la plaine agricole intensive de l’Orbe. Les chanteurs étaient en voix: Rousserolles turdoïde et effarvatte, Locustelle luscinioïde, Bruant des roseaux dans les roselières; Rossignol philomèle, Fauvettes à tête noire et des jardins, Grimpereau des jardins, Mésanges charbonnière et bleue dans la ceinture forestière; Alouette des champs dans les… champs. Le Coucou gris (dont un individu en phase rousse) est venu ajouter sa note au concert, tandis que, perché sur un énorme Saule blanc, un Faucon hobereau est resté longtemps au repos, impassible au vol de quelques Hirondelles de fenêtre et aux allers et venues du Pigeon ramier qui cerclait son territoire de son vol nuptial en festons. J’ai revu le faucon un peu plus tard, attrapant des insectes au vol au-dessus des champs. Un Pic épeiche explorait les branches écorcées d’un arbre mort.

Sur et aux alentours des étangs, l’animation battait son plein. Le Héron pourpré, nicheur de retour dans nos contrées après des années d’absence quasi-totale, faisait des allers-retours incessants à son nid, bien caché dans la roselière. Un Busard des roseaux mâle a lui aussi survolé plusieurs fois la roselière où il se posait au sol ou à mi-hauteur des roseaux. Canards colverts, Fuligules morillons et milouins, Nettes rousses, Grèbes castagneux, Foulques macroules, Gallinules poules d’eau et Cygnes tuberculés assuraient le spectacle sur l’eau, sans oublier les Ardéidés, Héron cendré et Grande Aigrette, à la pêche dans les eaux peu profondes parsemées des délicates inflorescences roses des Renouées aquatiques.

Ajoutez quelques Goélands leucophées de passage, le Merle noire, l’Etourneau sansonnet et la Corneille noire, et la liste est complète… ou presque. Cerise sur le gâteau de cette belle matinée, alors que j’observais encore une Buse variable et un Milan noir en vol au-dessus des champs, une « petite » aigrette a attiré mon attention le long d’un de ces décidément très moches canaux de drainage-irrigation: une Aigrette garzette qui ne faisait pas grand cas de l’esthétique discutable du canal et chassait de petites proies dans la maigre végétation humide qui s’accommode des dalles de béton formant le lit du canal.

Philippe Grosvernier
photo : Philippe Grosvernier


01 : Aigrette garzette

 


Observation - 31.05.2019

Étant inscrit à une virée herpéto au Simplon le samedi 1er juin, je me rends au Valais la veille pour pouvoir partir assez tôt le matin. Je profite donc du vendredi pour monter au Vallon d'Emaney, où les passereaux alpins sont bien présents: Pipits des arbres et spioncelles, Linottes, Tarins, Pouillots véloces et de Bonelli, Traquets motteux, etc. Vers midi, je m'arrête sur un rocher pour casser la graine. À ma gauche, deux Marmottes semblent jouer; en face, quelques Chamois broutent; et un peu plus loin, quatre Bouquetins prennent le soleil; le tout au chant du Tarier des prés qui semble bien parti pour nicher.
Au moment où je me décide à reprendre mon chemin vers le fond du vallon (Bella Combe), un jeune Aigle royal apparaît et tente d'attraper une Marmotte à une centaine de mètres de moi. Il la rate, et poursuit sa trajectoire en passant à moins de cinquante mètres de moi. Le reste de ma balade me fera croiser la route de Fauvettes babillardes, de deux Craves à bec rouge, d'un Coucou gris et d'un Chevreuil mâle.

Gauvain Saucy
photo : Gauvain Saucy


01: Jeune Aigle royal


02: Craves à bec rouge


03: Fauvette babillarde


04: Chamois


05: Ascalaphe soufré

 


 

OBSERVATIONS EN ISRAEL
Le 6 mai 2019

J’ai séjourné en Israël début mai pour des raisons autre qu’ornithologiques. Je ne pars quasiment jamais sans mes jumelles, mais mon programme ne me laissait que très peu de temps à consacrer à l’avifaune. Le 6 mai j’étais dans le désert du Negev et j’ai passé deux petites heures à Ein Avdat. C’est un canyon inhabité, étroit, long d’un kilomètre environ et se terminant en cul-de-sac. Entre ses falaises hautes d’une centaine de mètres coule toute l’année un filet d’eau, qui peut se gonfler de manière étonnante pendant la période de pluies.
A 11h. du matin le ciel était parfaitement bleu et les rochers colorés de diverses nuances de jaune et de brun-clair. La nature avait mis du vert, des buissons et un ou deux arbres le long du cours d’eau. L’air ne bougeait pas et le thermomètre indiquait 41°C à l’ombre. Pendant une bonne heure j’ai pu admirer des espèces connues ou inconnues des Cépobiens. Laissez donc votre imagination suivre les évolutions des Cochevis huppé, Huppe fasciée, Cratérope écailleux, Grèbe castagneux, Hirondelle de rochers, Martinet noir, pâle et à ventre blanc ; Buse féroce, Percnoptère d’Egypte et Vautour fauve. Le tout baignait dans le silence.
Erich Brunner


Observations à Préverenges (VD) le 16 mai 2019

J'ai fait un saut à Préverenges ce matin où une agréable surprise m'attendait avec la présence de 11 Echasses blanches. Il y avait également un Bécasseau variable en plumage nuptial et 1 Martin-pêcheur d'Europe. Une cinquantaine de Sternes pierregarins était présente sur la plateforme érigée à leur intention et les environs, alors que 5 couples de Mouettes rieuses ont construit des nids (ou des ébauches de nids) sur le rebord à l'extérieur de la plateforme et couvaient. Espérons que cette tentative de nidification réussira, ce serait une première à cet endroit pour les Mouettes rieuses, car elles sont bien à l'étroit sur ce rebord. Il faut aussi espérer que la cohabitation entre les Mouettes et les Sternes se passera bien sur la plateforme.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot


01 : 2 sternes pierregarins près de l'île aux oiseaux à Préverenges


02 : échasses blanches et mouettes rieuses à l'île aux oiseaux à Préverenges


Observations à Loèche (VS) le 14 mai 2019

Bonjour,
J'ai profité du beau temps pour découvrir un site ornithologique encore inconnu pour moi : les étangs de Loèche (VS) avec ses stars incontestées, les Guêpiers d'Europe. Ces étangs correspondent à un bras mort du Rhône réaménagé dans le cadre des mesures de compensation pour l'autoroute A9. Ils se situent entre Agarn et Turtmann dans le Haut Valais, à l'est du terrain de golf. Il y avait jusqu'à une vingtaine de Guêpiers perchés dans les arbres hier et même une trentaine à un moment donné dans le ciel.

Les environs sont également intéressants avec une forêt alluviale le long du Rhône et des versants adrets secs et rocheux favorables à la nidification de plusieurs espèces adaptées à ces milieux et pas très communes en Suisse comme l'Engoulevent d'Europe, le Petit Duc scops, la Huppe fasciée, le Torcol fourmilier, l'Alouette lulu, l'Hypolaïs polyglotte, le Tichodrome échelette, le Rouge-queue à front blanc, les Bruants fou et zizi, ainsi que des oiseaux nicheurs encore plus rares et occasionnels comme le Pipit rousseline, le Bruant ortolan ou les Fauvettes épervière et passerinette d'après l'Atlas suisse des oiseaux nicheurs. Ce jour-là, en milieu de journée, je n'ai vu que des espèces plus communes avec plusieurs Pouillots de Bonelli, 1 Pie-grièche écorcheur mâle, 1 Tarier des prés et entendu de nombreux Rossignols.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot





Observations à Préverenges (VD) le 12 mai 2019

Les Limicoles continuent de passer du côté de Préverenges avec 2 Bécasseaux variables en plumage nuptial, 2 Grands Gravelots, 2 Chevaliers aboyeurs et plusieurs Chevaliers gambette et guignette. Il y avait également 1 Tadorne de Belon et quelques couples de Nettes rousses et de Canards chipeau. La plateforme est en pleine effervescence avec au moins une cinquantaine de Sternes pierregarins dessus et aussi 2 couples de Mouettes rieuses qui ont construit un nid sur l'extérieur de la plateforme et qui couvaient.

Jean-Michel Fallot


 

Observation à Penthaz (VD) le 7 mai 2019

Les Guêpiers d'Europe sont de retour à la gravière de Colliare à Penthaz (VD) depuis quelques jours. Il y en avait une bonne vingtaine ce jour-là en fin d'après-midi, apportant un peu de couleur et chaleur en ce début mai bien gris et frais.

Jean-Michel Fallot


 

Observations à Préverenges (VD) les 4 et 5 mai 2019

La météo n'était pas idéale ce week-end pour l'ornithologie avec un ciel nuageux et un vent froid, surtout dimanche (bise). Malgré ces conditions, j'ai notamment observé durant ces 2 jours à Préverenges (VD) 1 Avocette élégante, 1 Bécasseau cocorli presque en plumage nuptial, 1 Chevalier arlequin, 3 Chevaliers gambette, 2 Chevaliers guignette, 2 Grands Gravelots, 16 Grèbes à cou noir et une centaine de Sternes pierregarins sur la plateforme et dans les environs. L'Avocette élégante et le Bécasseau cocorli sont là depuis une dizaine de jours. Par contre, l'Huitrier pie présent depuis plus d'un mois s'est envolé sous d'autres cieux : longue vie à lui!

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot


01 : Chevalier arlequin


02 : Chevalier gambette


 

Belles observations le long du Rhin du 26 avril au 4 mai

Bonjour à tous,
Du 26 avril au 4 mai, nous avons, Daniel et moi fait une croisière sur le Rhin. Nous avons été éberlué, par le nombre incroyable de cygnes tuberculés rencontrés. En tout cas jusqu'à Cologne, il y en avait par paquets de 15 !
Nous avons aussi pu voir au Kinderjijk, le long des canaux du musée de moulins en plein air, des oies cendrées avec de choux petits oisons.
Les grèbes huppés étaient bien représentés et j'ai même réussi à en attrapé un dans l'objectif en train de manger une perche. Il y avait sur les îles artificielles, beaucoup de Bernaches du Canada, et même , je pense un couple , car une des oies à mon avis, couvait. En ville de Düsselforf, des oies du Canada et des oies cendrées, des oies d'Egypte toutes baguées. Peu peureuses, je me demande, si elles restent là toute l'année.
Les tulipes du Keukenhof étaient mon but premier de cette croisière, et je n'imaginais pas voir tant d'oiseaux. Les grands cormorans n'étaient pas en reste. Il y avait même sur les arbres des dizaines de nids remplis de ces oiseaux qui nous ont accompagnés jusqu'à Amsterdam.
Je souhaite que le printemps chasse enfin l'hiver et je vous souhaite de belles observations
Catie Liechti
photo : Catie Liechti


01 : Bernache du Canada


02 : Oie cendrée


03 : famille d'Oies cendrées


04 : Grèbe huppé


05 : Ouette d'Egypte

 


 

Virée en terre vaudoise (Champ-Pittet et Penthaz) 3 mai 2019

D'abord, je me suis rendu à Champ-Pittet, là j'ai pu y observer deux Coucous gris qui se sont envolés au passage d'un Busard des roseaux et lors de son deuxième passage il a levé deux Bécassines des marais et un Chevalier culblanc. Il y avait encore trois Fuligules morillons, huit Nettes rousses, un Râle d'eau, deux ou trois Panures à moustache, deux Rousserolle effarvatte et une Locustelle luscinioïdes.
Puis je me suis rendu à la gravière de Penthaz, j'ai pu y voir une bonne vingtaine de Guêpiers d'Europe, une Buse variable, deux Milans noirs, un Pic épeichette, une Tourterelle des bois, et entendu un Loriot d'Europe, deux Rossignols Philomèle et quelques Fauvettes à tête noire.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Coucou gris


02 Busard des roseaux


03 Fuligule morillon


04 Guêpier d'Europe


05 Guêpier d'Europe


06 Guêpier d'Europe


07 Guêpier d'Europe


 

Centre ASPO La Sauge 29 avril 2019

Nouvelle naissance au centre de la Sauge, un couple d'Oies cendrées a eu trois poussins. J'ai encore pu observer quelques Chardonnerets élégants.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Poussin d'Oie cendrée


02 Oie cendrée avec son poussin


03 Chardonneret élégant

 


 

Observations à Genève les 4 et 5 mai 2019

Ce samedi 4 mai se déroule l'assemblée générale du Groupe des Jeunes (GdJ pour les intimes) de Nos Oiseaux. Et comme il est bon d'associer l'utile à l'agréable, c'est traditionnellement l'occasion pour la section régionale organisatrice de l'AG (Genève, en l'occurrence) de faire visiter "ses" coins aux autres. Départ donc pour deux jours d'activité ornithologique intense dans la campagne de l'est genevois, avec une attention toute particulière pour les alentours de la source de la Seymaz (lieux-dits du Château de Rouelbeau et du Marais de Sionnet, notamment).

Les conditions atmosphériques sont loin d'être excellentes, avec le vent et un peu de pluie le samedi, puis l'arrivée du froid (et de la neige !) en soirée et enfin une forte bise le dimanche. Cela s'en ressent sur les observations, qui sont un peu faibles de l'avis des "cracks" de l'équipe.

Mais comme à mon niveau il est encore relativement facile de "cocher", je me satisfais très aisément de ces deux jours de sortie...

Morceaux choisis des observations, par ordre alphabétique : Alouette lulu, Bihoreau gris, Blongios nain, Bondrée apivore, Bruant des roseaux, Bruant ortolan, Bruant proyer, Busard cendré, Busard des roseaux, Canard souchet, Chevalier sylvain, Faisan de Colchide (individus issus, au départ, de lâchers en France voisine), Faucon hobereau, Fauvette grisette, Gobemouche noir, Héron pourpré, Hypolaïs polyglotte, Locustelle tachetée, Pigeon colombin, Rousserolle effarvatte, Rousserolle turdoïde, Tarier des prés, Tarier pâtre, Traquet motteux.

Merci et meilleures salutations,
Quentin Wenger

 


 

Observations à Préverenges (VD) et au Fanel le 1er mai 2019

J'ai profité de cette belle journée de la fête du travail pour aller sur le terrain. J'ai d'abord fait un saut à Préverenges pour retrouver une bonne partie des espèces observées le 25 avril dernier. Outre l'Huitrier Pie toujours là et peu farouche malgré les chiens, j'ai revu 1 Avocette élégante, 1 Bécasseau cocorli presque en plumage nuptial, 1 Courlis corlieu, 3 Chevaliers gambette et guignette, 1 Grèbe esclavon en plumage nuptial parmi une dizaine de Grèbes à cou noir. Les Sternes pierregarins étaient moins nombreuses (environ une cinquantaine sur la plateforme et dans les environs) que le 25 avril dernier (environ 150).

Je suis allé ensuite au Fanel pour constater que les raretés observées la semaine passée (Ibis falcinelle, Pluvier argenté, Barge rousse, ...) s'étaient envolées sous d'autres cieux. J'ai tout de même vu 1 Courlis corlieu et 3 Courlis cendrés, une troupe de 22 Chevaliers aboyeurs, 1 Chevalier gambette et guignette, 1 Aigrette garzette à côté d'une Grande Aigrette, quelques Oies cendrées, 2 Ouettes d'Egypte, 1 Canard pilet mâle avec plusieurs Canards chipeau et colvert, 2 Sarcelles d'été mâle, 1 Milan noir défendant son territoire face à 1 Milan royal sous les yeux d'une femelle de Busard des marais, 2 Bergeronettes printanières avec les grises, 1 Locustelle luscinoïde, 1 Rousserolle effarvate (et entendu d'autres) et plusieurs Bruants des roseaux. J'ai également entendu plusieurs Rossignols, le Coucou gris et 1 Rousserole turdoïde.

Les Grands Cormorans nichent en nombre dans les arbres environnants pour le plus grand plaisir des pêcheurs! Ils (les Cormorans) étaient aussi nombreux sur les îles avec les Goélands leucophées et les Nettes rousses. Par contre, il n'y avait que 2 Sternes pierregarins et aucune Mouette et Guifette ce jour-là.

J'ai encore vu 1 nid de Goéland leucophée avec un oeuf dedans (et un 2ème oeuf brisé à côté) tout au bout du môle du canal de la Broye côté Cudrefin. Il faut croire que les places de nidification sont chères sur les îles du Fanel et sur les autres môles pour les Goélands leucophée pour en arriver à nicher dans un endroit aussi exposé aux dérangements par l'homme (et les animaux). Il y avait déjà quelques jeunes Goélands leucophée sur les îles.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot

Liste des photos ci-jointes :


01 : Huitrier pie à Préverenges


02 : Huitrier pie à Préverenges


03 : Courlis corlieu au Fanel sur le môle du canal de la Broye


04 : Canard pilet mâle au Fanel dans le canal de la Broye


05 : Nid de Goéland leucophée à l'extrémité du môle du canal de la Broye côté Cudrefin

 


 

La Sauge 21 et 22 avril 2019

Petit passage au centre de La Sauge durant ce week-end pascal. Sur le grand étang, j'ai pu observer deux Canards siffleurs, un couple de Grèbe castagneux, un Chevalier sylvain, quatre Oies cendrées et sur ces berges, une belle surprise printanière qui était une Renarde et ses deux Renardeaux. Dans les alentours il y avait aussi quelques Etourneaux sansonnets, un Pic vert et un Milan noir. Au petit étang, les Martins-pêcheurs sont assez calmes car ils sont en train de couver donc on en voit un de temps en temps, mais surtout lors du changement de couveur. Car celui qui couvait va se baigner pour enlever le sable de son plumage.
Le lundi de Pâques, il y avait un peu près les mêmes espèces, à l'exception d'un Torcol qui a chanté toute la matinée.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Chevalier sylvain


02 Etourneau sansonnet et sa courtilière comme proie


03 Drôle de couple de Grèbe castagneux


04 Martin-pêcheur sortant de son bain


05 Madame Renard et un de ces renardeaux

 


 

Fanel 21 avril 2019

Je me suis rendu tôt ce dimanche du côté du Fanel, plus précisément du côté du Chablais de Cudrefin. Le long du canal de la Broye, j'ai pu entendre mon premier Rossignol Philomène, quelques Fauvettes à tête noire, et aussi des Pouillots véloces. Arrivant à la hauteur de la roselière, le Coucou gris faisait entendre son chant tout comme deux Locustelles luscinioïdes, une Rousserolle effarvatte et quelques Panures à moustache. Au niveau du lac, j'ai pu observer environ vingt cinq Sternes pierregarins, une Guifette noire, huit Mouettes pygmées en migration et un Harle huppé mâle. Sur les îles, il y avait deux Ouettes d'Egypte, quelques Oies cendrées et aussi quelques limicoles dont cinq Combattants variés, un Chevalier Gambettes et deux Chevaliers guignettes.
Sur le chemin du retour, j'ai fait un petit détour vers un étang de la réserve où il y avait onze Ibis falcinelles. Puis en arrivant vers le débarcadère de la Sauge, une Huppe fasciée passa en vol à quelques mètres de moi.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Sterne pierregarin se préparant à la pêche


02 Sterne pierregarin et sa pêche fructueuse


03 Sterne pierregarin et deux filets de perche en moins


04 une partie du groupe d'Ibis falcinelles

 


 

Observations à Préverenges (VD) le 25 avril 2019

Je n'ai pas regretté mon déplacement à Préverenges ce matin où les oiseaux d'eau étaient présents en quantité et en qualité. Outre l'Huitrier pie (jeune adulte de 1ère année) toujours fidèle à son poste depuis bientôt 1 mois, j'ai notamment observé 1 Avocette élégante, 1 Bécasseau cocorli presque en plumage nuptial, 5 Chevaliers gambette, 1 Combattant varié, 1 Guifette moustac parmi les quelques 150 Sternes pierregarins, 1 Mouette mélanocéphale adulte en plumage nuptial au milieu d'environ 200 Mouettes rieuses et 1 Grèbe esclavon en plumage nuptial parmi une dizaine de Grèbes à cou noir. 1 Mouette tridactyle a également été aperçue ce jour-là par d'autres ornithologues plus attentifs que moi. Pour être complet, il y avait également une centaine de Grands Cormorans, quelques Grèbes huppés, Hérons cendrés, Cygnes tuberculés, Canards colvert et chipeau, Galinules poule d'eau et Foulques, Goélands cendrés et leucophées : l'île aux oiseaux et la plage de Préverenges étaient bien occupées ce jour-là!

La plateforme ne pourra pas accueillir les quelques 150 Sternes pierregarins présentes ce jour-là : elles devront se bousculer pour nicher à cet endroit! Observation plus macabre avec un Grèbe huppé décapité sur le rivage et à moitié dévoré par un chien, un renard ou un autre prédateur. J'avais vu un autre jour 1 Héron cendré adulte pendu à un arbre près d'un nid : je ne sais pas comment il s'y est pris pour se pendre! J'avais aussi observé ce même jour 1 Lézard vert à St Sulpice (VD), reptile pas très fréquent dans la région, puisque la prochaine colonie se situe à une trentaine de kilomètres de là au bord du Léman.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot

P.S. Photo ci-jointe : 1 Avocette élégante (photo-témoin)


Le 22 avril 2019

Nous avions depuis plusieurs années le projet d'aller voir "les  glouglous", comprenez la parade nuptiale des Tétras lyres. Dans ce  dessein, nous nous rendons en ce lundi de Pâques dans la région du Gurnigel.
A peine arrivés, nous observons déjà un mâle assez proche, en plein dans  ses oeuvres: perché au sommet d'un épicéa de la bosse de Selibüel, il  roucoule tantôt, le corps tendu à plat et les plumes ébouriffées, pour  ensuite se relever, lancer son autre cri caractéristique - une sorte de  chuintement - et recommencer.
Un autre mâle lui répond au loin, sous le Gantrisch.

Nous sommes malheureusement arrivés un peu tard, et les roucoulements se  font de plus en plus espacés, pour bientôt s'arrêter. Le mâle proche  s'envole et disparaît dans la forêt en contrebas.

Qu'à cela ne tienne, c'est une jolie matinée et nous continuons donc  notre randonnée dans ces préalpes. Nous rencontrons au fil de la journée  une avifaune typique de ces altitudes: Pipits spioncelles, Merles à  plastron, Chocards à bec jaune, un couple de Linottes mélodieuses  (petite coche !), notamment.

Enfin, sur le chemin du retour descendant sur Riffenmatt, nous voyons  encore un Aigle royal depuis la voiture.

Question "glouglous", l'objectif est donc atteint. Mais nous les aurions  bien volontiers observés plus longtemps... La prochaine fois, il faudra  donc soit se lever plus tôt, soit dormir sur place !...

Claude et Quentin Wenger


 

OBSERVATIONS AU FANEL
Le 20 avril 2019

En ce moment toutes les espèces migratrices sont observables au Fanel. Je ne relaterai que deux observations.
J’ai posé ma longue-vue entre la forêt riveraine et la roselière fauchée du Chablais. Je suis en train de suivre un renard au pelage en parfait état. Parfois il s’arrête ; il est aux aguets et une fois ou l’autre il exécute un saut pour attraper une proie dans la végétation basse. A ce moment quelques ombres passent devant moi. Levant les yeux au ciel en direction du soleil, j’aperçois une dizaine d’oiseaux noirs qu’au premier coup d’œil je pourrais confondre avec le Courlis. Ils sont en vol descendant. La chance me sourit car ils vont se poser dans l’étang tout proche. La plupart ont des reflets verts, violets, et couleur de bronze. Plusieurs ont du blanc entre le bec et l’œil. Voilà 11 Ibis falcinelles ! C’est probablement le plus grand groupe observé ici depuis un siècle. Cette espèce n’apparaît d’ailleurs pas chaque année en Suisse. Ayant passé l’hiver sous les Tropiques (éventuellement sur les bords de la Méditerranée), ce groupe retournera prochainement en Europe de l’Est ; possiblement en Roumanie ou en Ukraine.

J’ai suivi la deuxième scène depuis le poste d’observation situé entre les tours neuchâteloise et bernoise. Je suivais aux jumelles une Grande Aigrette qui volait à une dizaine de mètres au-dessus de la roselière. Tout-à- coup un Faucon pèlerin est arrivé par derrière, comme un éclair. Dans une première attaque il a effarouché l’Aigrette, dans une deuxième il l’a déstabilisé et dans une troisième les deux oiseaux ont chuté dans les roseaux. Et puis il ne s’est plus rien passé. Quelle surprise aussi de voir un Pèlerin s’en prendre à une si grande proie !
Erich Brunner


 

Observations à Préverenges et Chavornay (VD) le 19 avril 2019

Par un temps printanier magnifique, j'ai d'abord fait un saut à Préverenges (VD) pour constater que l'Huitrier Pie signalé depuis 3 semaines était toujours là, ce qui m'a permis de le photographier dans de bonnes conditions. Il s'agit d'un jeune adulte de première année, car la pointe du bec rouge est encore sombre et il a une barre blanche au menton. Espérons qu'il retrouvera bientôt son sens d'orientation et ses congénères au bord de la mer.

Les Limicoles continuent de passer à Préverenges, mais en petit nombre, avec 1 Courlis corlieu, 1 Chevalier sylvain et 1 Chevalier aboyeur. Il y avait également 1 couple de Sarcelles d'été, 1 couple de Nettes rousses, quelques Galinules poule d'eau et une cinquantaine de Sternes pierregarins sur la plateforme et dans les environs.

Je suis ensuite allé à l'étang de Creux-de-Terre à Chavornay (VD) où j'ai notamment observé au moins 1 couple de Hérons pourprés (il niche à nouveau à Chavornay depuis quelques années), 1 Grande Aigrette, 1 Fuligule nyroca mâle avec quelques couples de Fuligules morillons et milouin, plusieurs couples de Sarcelle d'été et de Nettes rousses, 3 Busards des roseaux (1 mâle et 2 femelles), 7 Chevaliers sylvain, 1 Chevalier guignette, plusieurs Grèbes castagneux et 1 Locustelle luscinoïde chantant sur un roseau. J'ai aussi entendu chanter mon premier Rossignol philomèle de l'année.

Jean-Michel Fallot

Observation au Jorat près d'Orvin (BE) le 22 avril 2019

En allant admirer les jonquilles encore en fleur dans les pâturages du Jorat, j'ai vu mon premier Traquet motteux (mâle) de l'année.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot

Photo ci-jointe de JMF : Huitrier Pie, jeune adulte de première année


 

Tramelan 15 avril 2019

Les premières Hirondelles rustiques de l'année volent à Tramelan.

Meilleures salutations,
Quentin


 

Centre ASPO La Sauge 14 avril 2019

Matinée à La Sauge, température et ciel changeant entre nuage et éclaircie. Au grand étang, j'ai pu observer un Grèbe castagneux, une vingtaine de Courlis cendrés, quatre Foulques macroule, deux Canards siffleurs, six Sarcelles d'hiver et un Fuligule nyroca.
Dans la forêt et sa lisière, j'ai entendu un Pic ver, quelques Pouillots véloce, un Grimpereau des jardins, quelques Fauvettes à tête noires et un Rougegorge familier.
Du côté de la ferme, un couple de Faucon crécerelle s'installe dans son nichoir et un Rougequeue noir chante aussi bien sur le toit que sur une branche.

Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Fauvette à tête noire


02 Grimpereau des jardins


03 Rougequeue noir


04 Rougegorge familier


05 Grèbe castagneux


06 Martin-pêcheur


 

Champ-Pittet, Yverdon 13 avril 2019

Je suis allé à Champ-Pittet, au niveau des étangs les Grèbes huppés sont en plein dans les parades nuptiales, les Grands Cormorans construisent leur nid, un Râle d'eau se fait de temps en temps entendre, les Panures se cachent dans les roseaux tout comme une Locustelle lucinoïde qui fait ses premières gammes de son chant. Il y avait encore une Oie cendrée, un couple de Canard souchet et six Nettes rousses.
Dans la forêt et ses alentours, j'ai encore entendu un Pic vert, quelques Pouillots véloces, un Pic épeiche, des Mésanges charbonnières et bleues, des Fauvettes à tête noire et des Pigeons ramiers.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Grèbes huppé


02 Grèbes huppé


03 Grèbe huppé


04 Grèbes huppés


05 Grand cormoran


06 Panure à moustache


Observations à Préverenges (VD) les 12 et 13 avril 2019

Après un début de saison poussif, les Limicoles commencent à passer du côté de Préverenges (VD). J'ai ainsi vu 1 Huitrier Pie (le même signalé tous les jours depuis 2 semaines?), 3 Courlis corlieu, 1 Bécassine des marais, 3 Chevaliers gambette et 1 Petit Gravelot. Il y avait aussi plusieurs dizaines pour ne pas dire une centaine de Grèbes huppés et à cou noir au large, ainsi que 1 Tadorne casarca, 2 Harles huppés mâles, 1 Canard madarin mâle échappé de captivité, 2-3 couples de Nettes rousses, 1 couple de Canards chipeau, quelques Galinules poule d'eau et plusieurs Goélands cendrés sans compter les espèces d'oiseaux d'eau plus communes (Grand Cormoran, Héron cendré, Cygne tuberculé, Canard colvert, Harle bièvre, Foulque macroule, Mouette rieuse et Goéland leucophée).

Les Sternes pierregarins sont également de retour à Préverenges : il y en avait une cinquantaine sur la plateforme construite à leur intention et dans les environs. Tous les oiseaux mentionnés ci-dessus étaient présents durant ces 2 jours, excepté les 3 Courlis corlieu et les 2 Harles huppés que j'ai vus uniquement le 13 avril.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot

P.S. photos ci-jointes que j'ai prises à l'embouchure de la Venoge à Préverenges durant ces 2 jours


01 : Huitrier pie (photo-témoin un peu floue)


02 : Canard mandarin mâle (échappé de captivité)


03 : Nette rousse mâle

Jean-Michel Fallot


8 avril Reconvilier

Le Rouge-queue à front blanc chante dans mon jardin!
A+, Michel Gigon


Auried-Kleinbösigen 6 avril 2019

Passage en matinée à Auried en terre fribourgeoise, ciel légèrement couvert avec quelques éclaircies. Dans les buissons j'ai pu y voir ou entendre quelques Pouillots véloces, Fauvettes à tête noire, Mésanges charbonnières et bleues.
Sur les étangs, j'ai pu observer une Gallinule poule-d'eau, quelques Canards colverts, deus Rémiz pendulines mangeant des graines de massettes, deux Vanneaux huppés, quatre Grèbes castagneux, deux Goélands leucophées, trois Bécassines des marais, trois Sarcelles d'hiver, deux Sarcelles d'été et une Marouette ponctuée. Dans les airs il y avait un ballet de rapace dont deux Milans noirs, deux Buses variables et trois Milans royaux . Le long de la forêt longeant la Sarine, j'ai entendu un Pic vert, quelques Pouillots véloces et deux Pigeons ramiers.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Marouette ponctuée


02 Canard colvert

 


 

OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 30 mars 2018

Je suis retourné sous les rochers de Loveresse à trois reprises ces deux dernières semaines et je n’ai pas revu le Faucon pèlerin.
Voici les observations que j’ai faites ce matin à cet endroit : Mésanges nonnette et charbonnière ; Corneille noire, 1 Grand Corbeau, 1 Pic épeiche, Grives draine et musicienne ; Merle noir, Geai des chênes, 3 Milans royaux, 2 Buses variables, env. 30 Pigeons ramiers, Rougequeue noir, Pinson des arbres, Pouillot véloce.
Erich Brunner



OBSERVATIONS AU FANEL
Le 29 mars 2019

Le ciel est bleu ; une brise vient de l’ouest et la température monte à 17°C. Les arbres sont nus et la roselière est encore toute « jaune-délavé ». La végétation n’aurait-elle pas encore remarqué que le printemps a commencé il y a plus d’une semaine ? Par contre les oiseaux ne s’y sont pas trompés. Voyez plutôt ma liste d’observations : Cygne tuberculé, Oie cendrée, Ouette d’Egypte, 1 Tadorne casarca, 3 Tadornes de Belon, Canards siffleur, colvert, chipeau, pilet et souchet ; Sarcelles d’hiver et d’été ; Nette rousse, Harle bièvre, Grèbe huppé, Grand Cormoran, Foulque macroule, 1 Chevalier combattant, 2 Chevaliers culblanc, 1 Mouette rieuse, Goélands leucophée et cendré ; 1 Goéland brun, Bergeronnette grise, 1 Bergeronnette printanière, Corneille noire, 1 Tarier pâtre, env. 30 Bruants des roseaux, 2 Fuligules morillons, Grande Aigrette, Héron cendré, Courlis cendré, 1 Hirondelle rustique, 2 Panures à moustache, Buse variable, 1 Pic vert, Troglodyte mignon, Rougequeue noir, Merle noir, Grives draine et musicienne, Pouillot véloce et fitis, Mésanges bleue et charbonnière ; Sittelle torchepot, Pinson des arbres.
Erich Brunner

 


Observations à Préverenges (VD) le 28 mars 2019

J'ai profité du soleil pour faire un saut à l'île aux oiseaux à Préverenges et admirer l'Huitrier pie signalé depuis une semaine à cet endroit. Il était malheureusement trop loin pour être photographié. Il y avait également 1 Bécassine des marais, 1 Petit Gravelot, au moins 60 Grèbes à cou noir et quelques Sarcelles d'été, sans parler des oiseaux d'eau plus communs.

Jean-Michel Fallot

 


 

26 mars 2019

En début d'après-midi, Sonia a entendu chanter la première Alouette des champs de l'année à Reconvilier dans les environs de l'aire de repos de l'A16.

Andreas Kammermann


 

Ce matin,17 mars le Pouillot véloce chante à Loveresse. On est presque au printemps !
M.Gigon


dimanche 17 mars 2019

De passage du côté de St-Aubin, en revenant sur Cudrefin, un rapace blanc attire mon attention du coin de l'œil alors que je roule tranquillement sur une route quasi déserte. Je réagis aussitôt en bifurquant instantanément sur un chemin agricole pour aller dans la direction de cet oiseau.
Dès que je le peux, je me gare en bordure de chemin et saisis mes jumelles. Je localise le rapace et commence de le détailler.
Sa tête est d'un gris uniforme, son dos et le dessus de ses ailes sont également gris, sans variation notable. L'extrémité des ailes est noire, dessus comme dessous. Quand il vire pour chasser, le rapace me présente son ventre qui est parfaitement blanc. Je peux aisément distinguer le bord de fuite de ses ailes qui est noir. Il n'y a aucun doute, il s’agit d'un magnifique Busard Saint-Martin mâle. Celui-ci est en chasse au-dessus des cultures qui commencent à peine de germer. Tout en observant ce magnifique rapace avec son vol élégant, je scrute les alentours. Le rapace lève une dizaine d'Alouettes des champs mais n'essaye même pas d'en attraper une, ce n'est pas tellement dans son programme alimentaire. Après deux virages serrés, le rapace se pose plusieurs minutes pour becqueter quelque chose que je ne peux définir. J'en profite pour regarder autour de moi car les Alouettes m'offrent un festival de chant. Je dénombre au moins une vingtaine d'Alouettes, elles me paraissent complètement excitées, il y a une activité frénétique comme je ne l'ai jamais vu. Je profite de ce moment extraordinaire car il s'ajoute à cela le passage de plusieurs Milans royaux, Milans noirs, Faucons crécerelles.
En reprenant le Busard dans les jumelles, ce dernier décide de prendre de la hauteur, il cercle quelques secondes pour atteindre une altitude suffisante pour quitter le site d'un trait rectiligne en direction de Cudrefin où je le perdrai de vue.
Et comme tout bon photographe, ce jour-là... je n'avais pas mis mon sac photo dans la voiture, donc... pas d'image dans le boîtier mais plein d'images dans la tête.

Claude Wehrli


OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 28 février 2019

Le Faucon pèlerin s’est montré du côté du Moron. Il a passé deux fois devant les rochers de Loveresse à 14h55. Quelques minutes plus tard je l’ai remarqué au-dessus de l’horizon planant dans le ciel bleu.
Erich Brunner

 



Observations à Chavornay (VD) le 23 février et à Morges le 24 février 2019

Bonjour,
J'ai profité de ce magnifique week-end pour aller à Chavornay (Etang Creux-de-Terre) le samedi 23 février où j'ai observé 1 Harle piette femelle en compagnie de plusieurs Fuligules morillons et milouins, plusieurs Sarcelles d'hiver, 1 couple de Canard souchet et de nombreux Canards chipeau et colvert. Il y avait également 1 Chevalier cul-blanc, 1 Martin-pêcheur, 3 Ouettes d'Egypte, 2 Grandes Aigrettes avec quelques Hérons cendrés et plusieurs Grèbes huppés et castagneux.

Le lendemain, je me suis promené sur les quais de Morges où j'ai notamment vu 1 Fuligule milouinan mâle en compagnie des Fuligules morillons et milouins, des Nettes rousses et des Harles bièvres.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot

P.S. je joins une photo témoin un peu floue du Fuligule milouinan mâle à Morges.


 

Nods 24 février 2019

Première observation, à Nods, de l'année du Rougequeue noir qui se nourrissait d'insectes sur le mur de la voisine.

Benjamin Gygax

 


 

Gemmi 22 février 2019

Ce vendredi, réveil avant les aurores, voyage en train direction le Valais. Après deux changements de train, j'arrive à Leuk, dans l'attente du car qui me permettra de rejoindre Loèche-Les-Bains, j'ai déjà pu faire ma première obs, juste en dessus de la gare de Leuk. C'était un petit groupe de cinq Craves à bec rouge. En arrivant à Loèche-Les-Bains, petit trajet à pied juste à la télécabine pour la Gemmi, j'ai pu entendre un Pic vert et voir quelques Mésanges noires.
Montée à la Gemmi en télécabine, par un temps bien ensoleillé, mais une mauvaise surprise m'attendait à mon arrivé au sommet, le soleil était toujours présent , mais une forte bise y soufflait. Cela ne m'a pas découragé, le temps d'enfiler gants, bonnet et une bonne veste. Me voilà équipé pour affronter ces conditions et aller m'installer sur la falaise à côté de la station d'arrivé de la télécabine. Après une quinzaine de minutes d'attente et d'observation, une tache noire volait au loin et oui c'était le Gypaète barbu qui fit un tour d'environ deux minutes et après je ne l'ai plus revu jusqu'à 12h45 et encore un fois vers 13h45. Il volait dans le bas de la falaise pour se protéger du vent. J'ai encore pu profiter de quelques dizaines de Chocards à bec jaune, deux ou trois Niverolles alpines et un Accenteur alpin. Vers 15h, le froid dû au vent a gagné et je me suis mis tranquillement sur le chemin du retour après une belle journée.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Gypaète barbu


02 Gypaète barbu


03 Gypaète barbu


04 Chamois


05 Niverolle alpine


06 Chocard à bec jaune


07 Accenteur alpin


08 Panorama depuis la Gemmi


09 Vent sur les crêtes à la Gemmi

 


Nods 17 février 2019

En cette fin d'après-midi, avec des températures en-dessus de la normale saisonnière, j'ai pu observer un groupe de huit Alouettes des champs, entre Lignières et Nods sur les premières tâches d'herbes.
Benjamin Gygax

 


OBSERVATIONS DANS L’ORVAL
Le 19 février 2019

Après avoir observé le Héron cendré, la Buse variable et le Faucon crécerelle dans les champs entre Pontenet et Loveresse, nous montons dans la forêt jusqu’au pied des falaises qui s’appuient au Moron. Nous apprécions le tambourinage du Pic noir, les appels du Grand Corbeau et du Pigeon ramier.
Il est environ 15h.45 lorsqu’apparaît un grand rapace qui, au premier coup d’œil, nous fait penser à un Busard. Au même moment deux volatiles l’attaquent : un Epervier d’Europe et un Grand Corbeau. C’est alors que les véritables dimensions du rapace apparaissent. Il est plus grand que tout ce que l’on voit habituellement dans notre vallée. Il glisse dans l’air sans effort et ne répond pratiquement pas aux provocations du corvidé et du petit Epervier. Par chance pour nous, il fait demi-tour et passe devant les falaises comme pour nous laisser le temps de l’identifier avec certitude. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que se présente un deuxième rapace aux même dimensions que le premier. Semblant inspecter les rochers, les deux oiseaux repassent devant les falaises. Découvrant un thermique, ils se laissent aspirer vers le ciel bleu avant de prendre la direction de l’Est. En remarquant le vol majestueux, les larges ailes, la forme de la queue et la coloration, nous n’avons plus de doute : il s’agit bel et bien de l’Aigle royal ; et même deux d’un coup ! Quelle joie de voir que le roi des Alpes daigne visiter notre vallée de la chaîne jurassienne ! Aurait-il une idée derrière la tête à réaliser dans un proche avenir ?
Erich et Heidi Brunner


 

OBSERVATIONS DANS L’0RVAL
Le 17 février 2019

Nous sommes un peu au-dessus de Beau Site sur la commune de Loveresse. Il n’y a pas de neige. Le soleil est radieux et la température est bien en-dessus de la moyenne saisonnière. Des observations faites, retenons-en une seule. En plein milieu des champs se dressent quelques buissons et un grand arbre sec. Au sommet de celui-ci sont posés deux Milans royaux : vraisemblablement un mâle et une femelle. Ils ont l’air de ne s’intéresser à rien, et pourtant… Quelques minutes plus tard nous assisterons à leur accouplement.
Heidi et Erich Brunner


17 février 2019

La grande douceur ainsi que le généreux ensoleillement de ce dimanche ne
pouvait pas laisser indifférent le Milan royal :
à 14h15, les appels de ce magnifique oiseau résonnèrent au dessus des
toits de Reconvilier.

Andreas Kammermann


Niederried, 10.2.19 : observations retenue de Niederried:

Le printemps s'annonce avec la première cygogne, le début des parades de grèbes, les grands cormorans et les hérons se placent sur les nids, les cygnes tuberculés défendent leurs territoires.
Espèces observées: fuligule morillon, fuligule milouin, canard col vert, canard chipeau, foulque macroule, harle bièvre, cygne tuberculé, grèbe castagneux, grèbe huppé, grande aigrette, héron cendré, goéland leucophé, grand cormoranbuse variable, milan royal, cigogne blanche, cincle plongeur, merle noir, pinson des arbres, pinson du nord, sittelle torchepot, mésange bleue, mésange charonnière, mésange nonnette, merle noir, grive litorne, pigeaon ramier.
Pierre Béguin
photo : Pierre Béguin


 

Observations aux Grangettes (VD) le 7 février 2019

Je suis allé aux Grangettes ce matin sous un ciel nuageux pour aller voir la rareté signalée depuis une dizaine de jours pour la Suisse, à savoir une Lusciniole à moustaches, à l'embouchure du Grand Canal dans le lac Léman. Après quelques dizaines de minutes de patience en compagne d'autres ornithologues et photographes, elle s'est montrée sautant d'un roseau à l'autre près de l'eau, quelquefois à 5 mètres de nous. Bien que ce petit oiseau était toujours en mouvement, je l'ai bien vu aux jumelles et au télescope : une belle observation et une première pour moi en Suisse!

Sinon, j'ai observé de nombreux oiseaux d'eau sur le Lac Léman ou à l'embouchure du Grand Canal avec une trentaine de Macreuses brunes (je n'en avais jamais vu autant et dans d'aussi bonnes conditions), 5 Eiders à duvet (4 mâles et 1 femelle), plusieurs dizaines de Garrot à oeil d'or, des dizaines pour ne pas dire des centaines de Grèbes à cou noir et de Fuligules morillons, plusieurs Grèbes huppés et castagneux, 1 seule Fuligule milouin femelle, 1 Canard souchet mâle et plusieurs Canards chipeau et colvert, des Harles bièvres, 1 Râle d'eau et quelques Gallinules poule d'eau, ainsi qu'un Martin-pêcheur perché sur un roseau, sans parler des oiseaux d'eau plus communs.

Jean-Michel Fallot


 

25 janvier Baie de Gerolfingen

10 Macreuses brunes au large.

M.Gigon


Janvier 2019

Sortie au lac du Der pour observer les grues cendrées, actuellement environ 11'000 grues hivernantes (lors de la Migration d’automne de 40'000 à exeptionnellement 200'000)

Pierre Béguin
photo : Pierre Béguin

 


 

Observation à Noville (VD) le 10 janvier 2019

J'ai profité de cette belle embellie ce matin pour aller observer la rareté ornithologique (pour la Suisse) présente à Noville (VD) depuis plusieurs semaines, à savoir une Buse pattue. Elle était bien en vue, magnifique, tantôt perchée dans un arbre, tantôt au sol en train de chasser : une belle observation et coche pour moi. Elle semble se plaire à cet endroit où elle devrait passer l'hiver.

Jean-Michel Fallot
photo : Jean-Michel Fallot


 

OBSERVATIONS DANS LE VAL D’ANNIVIERS
Le 2 janvier 2019

Nous sommes en-dessus de Grimentz et faisons du ski. Le ciel est sans nuage. Il est 16h. et le soleil est caché par les Becs de Bosson depuis14h. Nous nous arrêtons près d’un petit chalet à 2540 m. d’altitude. La température stagne à moins 11 °C. Par bonheur le vent est faible. Et voilà qu’apparaît une troupe d’une douzaine de Niverolles alpines. Ces « pinsons des neiges » se posent sur l’abri en bois. Après une courte halte, elles reprennent l’air pour former une farandole et disparaître dans le désert blanc. Mais que font donc ces oiseaux dans ce lieu hostile ? Ils s’y nourrissent, s’y abritent dans les fissures des rochers et s’y reproduisent. En un mot, ils y vivent toute l’année. Seuls quelques-uns passent la mauvaise saison sous des cieux plus cléments ; par exemple dans les Cévennes (France). « Chapeaux, les amis ailés ! ». Quant à nous, nous préférons retrouver « la chaleur de la civilisation » 1000 mètres plus bas.
Erich et Heidi Brunner


 

Camping de Muntelier 23 décembre 2018

Ce matin, je me suis rendu au camping de Muntelier, au bord du lac de Morat. Dans la forêt, j'ai pu y voir un Pic épeiche. deux Sitelles torchepot, huit Mésanges à longue queue, cinq Grives draines et quelques Mésanges charbonnières. Sur le lac, il y avait dix Canards siffleurs, environ cent cinquante Fuligules morillons, quatre-vingt Fuligules milouins, huit Grands Cormorans, quelques Grèbes huppés, six Garrots à œil d'or, cinq Cygnes tuberculés et deux Cygnes chanteurs.
Benjamin Gygax
photo : Benjamin Gygax


01 Comparaison Cygnes tuberculés et Cygnes chanteurs


02 Cygne chanteur


03 Cygne chanteur


 

 

 

 

Pour retrouver les anciennes obs, cliquez sur les fenêtres ci-dessous.

 

 


Archives obs
2007 2008 2009 2010 2011
2012 2013 2014 2015 2016
2017 2018      

 

 


Cette rubrique "Observations" présente l'actualité ornithologique de nos membres
.


 

 

 


 
 
Design by Gratos

Le Club   |  Les statuts   |  Le comité |